Brian Ortega – des street fights à la cage de l’UFC

Brian Ortega se retrouve à Las Vegas pour confirmer. Invaincu en carrière, l’américain s’offre une chance de combattre pour la ceinture en cas de victoire à l’UFC 222. Paré au défi ?

À 27 ans, Brian Ortega est enfin prêt à devenir l’une des figures de proue de l’UFC. Après un premier événement headliné pour terminer 2017, T-City veut confirmer. Avec un bilan de 13–0 (1) en carrière, l’américain a tout du futur de la catégorie featherweight. Seul son no-contest après une victoire par soumission suite à un contrôle antidopage positif en 2014 vient ternir ce run. Le 9 décembre dernier, il s’imposait avec une impressionnante guillotine choke contre Cub Swanson. Ortega se retrouvait donc avec la possibilité d’attendre sagement son title-shot…

« Dans mon quartier, tous ces types venaient de prison. Quand j’avais 13 ans, je jouais à l’extérieur de ma maison et l’un de ces gars est venu dans la rue et a commencé à me crier dessus, voulant me battre. Les gens savaient que je m’entraînais au kickboxing et que je mettais les gants avec mes amis, ce qui faisait de moi une cible. Il a traversé la rue et a commencé à se jeter sur moi. Je n’avais pas vraiment envie de me battre, mais mon père me donna un signe de tête comme : ‘Va te débrouiller seul’. Donc, je n’avais pas le choix. La bagarre s’est arrêtée quand nous avons trébuché dans la cour et qu’il s’est cogné la tête sur des briques et a commencé à saigner. » – juste après, Brian Ortega commençait le jiu-jitsu

La blessure du champion Max Holloway venait tout changer. L’UFC lui proposait finalement de combattre le title-challenger Frankie Edgar pour sauver la carte. Pas de combat en 5 rounds ni de ceinture intérimaire en jeu, mais la promesse du prochain title-shot. T-City a dit oui ! Ce samedi 3 décembre, à Las Vegas, il affrontera donc le légendaire Frankie Edgar. À 36 ans, Little Frankie reste une véritable référence. Jamais fini en carrière, à l’UFC depuis plus de 10 ans, et restant sur une démonstration contre Yair Rodriguez, le vétéran ne plaisante pas. Pour un Ortega qui a tendance à commencer ses combats crescendo pour broyer ses adversaires au 3e round, ça s’annonce très compliqué. Lutteur d’exception, ceinture noire de Jiu-Jitsu brésilien, Edgar pourra « presque » regarder Ortega droit dans les yeux de ce côté. T-City va-t-il être le premier à finir Edgar ? Va-t-il rentrer dans le rang comme tous les jeunots ? Réponse samedi.

« J’ai participé à tant de combats de rue. Peu importe si je me bats avec un mois pour me préparer. J’ai pris beaucoup de combats avec deux secondes pour me préparer. » – Brian Ortega

Photo By: UFC

Leave A Comment

Your email address will not be published.