7 conseils pour optimiser votre entraînement sur un tapis de course

Utiliser un tapis de course permet de poursuivre son entraînement en hiver malgré la pluie, le froid, les journées qui raccourcissent…  Mais pour profiter au mieux de cet entraînement en intérieur, certaines règles sont à respecter. En voici 7.

1.Portez de bonnes chaussures

Même sur un tapis, choisir de bonnes chaussures de running est nécessaire pour maintenir vos pieds et vous procurer un bon amorti. A l’inverse, courir avec des chaussures inadaptées vous expose à un mauvais positionnement des pieds, qui se répercutera sur vos chevilles, genoux, hanches… Vous l’avez compris, c’est tout votre corps qui profite de bonnes chaussures, conçues spécifiquement pour la course.

2.Échauffez-vous

Grimper sur le tapis et commencer à courir est tellement simple que l’on peut être tenté de commencer instantanément son entraînement. Une erreur ! Prévoyez toujours un temps d’échauffement pour préparer votre corps à l’effort et accélérer votre rythme cardiaque. Assouplissez vos articulations en décrivant des cercles avec vos pieds, vos bras. Sautillez pour « réveiller » vos genoux. Et une fois sur le tapis, commencez par quelques minutes de marche avant de passer à une course plus rapide.

3.Variez le parcours

La course sur tapis complète ou remplace un entraînement extérieur. Mais pour qu’elle reproduise au mieux une course en plein air, inclinez légèrement le tapis : 1 ou 2 % vont accroître la difficulté juste assez pour simuler la résistance de l’air lors d’une course. Au-delà, c’est une pente que vous simulez. Et mieux encore, certains tapis autorisent une pente positive (inclinaison) ou négative (déclinaison), pour reproduire les différentes situations rencontrées sur un parcours.

Alors, sachez jouer sur différents paramètres. Alternez marche et course rapide, variez l’inclinaison ou la déclinaison…

4.Hydratez-vous

S’il est important de s’hydrater lors d’un entraînement, c’est bien plus facile lorsque l’on court sur un tapis de course. Pas besoin de porter votre bouteille ou votre gourde, il vous suffit de la placer à portée de main, par exemple sur un tabouret ou une table à proximité. Encore faut-il y penser.

5.Adoptez une position naturelle 

Incliner légèrement le tapis, on l’a vu, simule la résistance de l’air. Mais pour que la course soit naturelle, d’autres précautions sont nécessaires :

  • choisissez un tapis assez long pour vous permettre une grande foulée. Vous ne devez pas être contraint de brider vos mouvements lorsque vous courrez sur le tapis.
  • Ne vous tenez pas aux bras du tapis (sauf pour vous retenir si vous trébuchez bien sûr !). Au contraire, vous devez accompagner votre foulée par le balancement des bras.

6.Respectez un programme global 

La course sur tapis doit s’inscrire dans un programme complet. Courez plusieurs fois par semaine sur votre tapis, faites des séances de stretching, respectez un jour de repos, surveillez votre alimentation… Vous progresserez plus vite et sentirez les bienfaits sur votre organisme et votre dynamisme.

7.Préparez votre playlist 

La monotonie d’une course « sur place » peut décourager. Certes, des tapis haut de gamme font défiler un paysage sur un écran, au rythme de votre foulée, et transforment votre entraînement en une véritable balade virtuelle. Mais pour éviter la lassitude, il suffit de courir en musique. Alors pensez à préparer votre playlist. Bonne course !

Photo By: Google

Leave A Comment

Your email address will not be published.