Daniel Jacobs

Ce samedi, Daniel Jacobs affronte une superstar pour la deuxième fois de sa carrière. Il fait face à Canelo Alvarez pour tenter de lui prendre ses ceintures mondiales.

À 31 ans, Daniel Jacobs a une nouvelle opportunité de s’offrir le scalp d’une superstar. En 2017, alors champion WBA, il avait affronté et perdu face à Gennady Golovkin. Ce samedi, il retrouve le tombeur du Kazakh : Canelo Alvarez. Outsider, le Miracle Man va tenter de créer l’exploit face au Mexicain. Cette deuxième chance à l’éternité, il la mérite très clairement. Ayant poussé GGG jusqu’à la décision, Jacobs s’est depuis imposé contre les dangereux Arias, Sulecki et Derevyanchenko. Propriétaire de la ceinture IBF depuis sa victoire contre l’Ukrainien, le Miracle Man était devenu le challenger indiscutable à Canelo Alvarez. Derrière les deux superstars, il est tout simplement l’autre référence chez les middleweights.

Pour la belle histoire, on espère pour lui qu’il parviendra à accrocher cette victoire de prestige qui lui manque tant. En effet, souffrant d’un rare cancer des os en mai 2011, Daniel Jacobs vit brusquement sa carrière s’assombrir. Paralysé par la tumeur, il apprenait des médecins qu’il n’allait plus jamais pouvoir marcher. Un an et demi plus tard, l’Américain faisait son retour sur les rings.

« Les docteurs m’ont dit, tu ne boxeras plus jamais. J’ai ignoré leurs ordres et me suis lancé à la poursuite du bonheur. » – Daniel Jacobs

Surnommé le Miracle Man depuis, l’Américain a connu tous ses plus grands succès après sa bataille contre la maladie. Son énorme succès sur Derevyanchenko lui permit de prouver une fois de plus qu’il ne reculait devant personne et surtout n’avait peur de personne. Ayant connu la défaite par KO, ayant connu le cancer, ayant connu la peur, Jacobs a tout traversé. Il comptera une fois de plus sur cet énorme cœur pour faire la différence.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here