Demetrious Johnson défonce Dana White et l’UFC

Demetrious Johnson veut une 10e défense de ceinture contre Ray Borg mais Dana White lui a signifié que TJ Dillashaw était envisagé.

Premier au classement pound for pound, unique champion flyweight de l’histoire de l’UFC, sur une série de 10 défenses consécutives de ceinture, Demetrious Johnson est pourtant mécontent de son statut. Au sein de l’organisation, Mighty Mouse n’a pas les honneurs du pay-per-view et son salaire est relativement faible. Pourquoi ? Demetrious Johnson n’a jamais été une star et l’UFC n’a jamais véritablement investi dans la catégorie. Alors que Johnson veut une 11e défense de ceinture contre le challenger naturel Ray Borg, Dana White et l’UFC veulent TJ Dillashaw. Un adversaire qui serait beaucoup plus dangereux pour Johnson sans le salaire qui va avec selon le champion flyweight. Le roi du Pound for Pound a fait une mise au point :

« Pendant des années, j’ai été un homme d’entreprise et j’ai été silencieux, j’acceptais les combats, faisais comme ils le demandaient. Je restais toujours humble en reconnaissant les possibilités offertes par les arts martiaux mixtes. C’est ainsi que j’ai été élevé à travers le sport. Malheureusement, les mauvais traitements infligés par l’UFC et l’intimidation m’ont finalement forcé à parler. J’ai décidé de parler maintenant, alors que je ressens mes valeurs et mon caractère en tant que personne et combattant sont ternis par une organisation où je n’ai fait que suer et saigner au cours des sept dernières années de ma vie. Si cette prise de parole encourage les autres combattants à s’organiser pour commencer à obtenir un traitement équitable, alors qu’il en soit ainsi.»

« L’UFC Matchmaker Mick Maynard a appelé et m’a offert le combat contre Ray Borg. Je pensais que Pettis était un nom plus vendeur et sur une série de victoires plus longue. Mick est retourné à Dana, puis est revenu et nous a dit que je n’avais pas le choix, ce serait Ray Borg, pas Pettis, et il n’y avait pas d’autres options. C’était la commande de Dana et de l’entreprise. Cela signifierait que ma seule chance en PPV (pay-per-view) en Flyweight était contre Ray Borg. J’ai dit OK, mais il n’est pas juste de faire de ça ma seule chance en ppv, quand Cody Garbrandt dit qu’il veut descendre et me battre en Flyweight, alors que c’est le combat que je voulais. Nous avons dit à Mick que, pour être juste, nous allions prendre le combat, mais nous voulons des ppv pour les combats futurs en flyweight. Mick a accepté et a déclaré que c’était juste et qu’il n’y avait aucun problème avec cette situation. Mick a parlé à Dana et Sean Shelby qui lui ont ensuite dit de refuser de me donner des ppv pour tous mes futurs combats en flyweight. En outre, je devais encore combattre Ray Borg et ils ne me donnaient aucun autre choix. J’ai accepté le combat avec Ray et j’ai décidé de faire face à la situation injuste et au traitement méprisable de Dana et Sean après avoir réussi à casser le record consécutif de la défense du combat dans mon prochain combat contre Borg. Mick m’a remercié d’avoir accepté le combat, sachant que j’étais maltraité par Dana et Sean. »

« Je voulais une raison pour ne pas avoir de ppv, Sean Shelby a appelé et nous a dit comment les petits combattants ne vendent pas, que l’UFC ne peut pas faire des stars de personne et qu’un combat entre Cody et moi ne serait pas vendable. Nous ne sommes pas d’accord. Je pense qu’un combat entre Cody et moi-même serait populaire si l’on accordait même une petite portion des efforts de marketing mis dans d’autres gros combats. »

« […] Complètement différent et après le combat accepté contre Ray Borg, Cody Garbrandt a blessé son dos et TJ Dillashaw a dit qu’il voulait me combattre. Dana m’a dit qu’il voulait que je lutte contre TJ, et je suis en désaccord pour de multiples raisons. Tout d’abord, TJ n’a jamais combattu en Flyweight et il est peu susceptible de « faire le poids », ce qui éliminerait la possibilité de briser le record de défense du titre. Deuxièmement, ils m’ont déjà dit qu’un combat entre Cody et moi ne serait pas vendable, alors un combat TJ n’aurait pas de coût monétaire. Troisièmement, TJ n’est pas un flyweight ou un champion actuel dans une autre classe de poids et a été mis KO par le poids mouche (John Dodson – NDLA) que j’ai battu deux fois déjà. Enfin, Ray Borg et moi-même avons déjà accepté le combat, que l’UFC exigeait tyranniquement, tout en me refusant les futurs PPV.

Après avoir raconté à Dana ma raison, Dana m’a dit avec rage que je combattais TJ, sans autre option, ni pour ma carrière, ni sur les plans que nous avions précédemment définis. Il a poursuivi en disant que si je ne prenais pas le combat contre TJ et que je déposais Borg comme adversaire, il se débarrasserait de toute la division flyweight. Il a dit que c’est pour TJ et je retire l’opportunité de TJ. Le fait qu’il estime que ce que je devrais faire dans ma carrière est pour TJ, raconte où réside sa priorité. Désolé Dana, ma carrière porte sur Demetrious Johnson et mes objectifs sont de lutter contre les meilleurs flyweights, briser le record des défenses du titre, aller après le champion Bantamweight après avoir rompu le record et gagner de l’argent pour ma famille. Ma carrière n’est pas à propos de rendre service pour le copain de Dana, qui n’est ni un champion Bantamweight, ni un concurrent Flyweight. Nous étions en désaccord et l’avons laissé là. Le lendemain, Dana est allé aux médias et a annoncé que je combattais TJ Dillashaw, dans une tentative évidente de me harceler dans les médias et ternir ma réputation. J’ai posté une brève déclaration qui a permis aux gens de savoir que je n’avais pas accepté le combat contre TJ, mais j’avais déjà accepté de lutter contre Ray Borg, comme l’exigeait l’UFC.

Dana a présenté une interview déclarant qu’il était « fou » que je ne voulais pas me battre contre TJ, qu' »il fait les matches et que c’est le match qu’il fait » et « vous me dites pourquoi DJ ne veut pas combattre TJ « , en essayant de faire comme si j’avais peur de TJ Dillashaw. »

« Plus tard, Mick a appelé à nouveau comme mandaté par Dana, pour essayer de faire le combat avec TJ et laisser Ray. Nous lui avons dit que nous ne pensions pas que TJ ferait le « poids » et que le combat serait annulé puisqu’il ne serait plus un combat pour le titre puisque TJ ne ferait pas le poids. Mick a déclaré qu’ils ont garanti que TJ ferait le poids. Nous lui avons dit que, étant donné que TJ et UFC l’exigeaient et que je me mettais dans une mauvaise circonstance, il est juste que  si TJ ne faisait pas le poids, le combat serait annulé et que j’aurais toujours ma garantie + le salaire garanti de TJ. Mick a dit que Ray serait sur la carte et qu’il pourrait remplacer TJ s’il ne faisait pas le poids. Nous avons dit, « oh, pour qui je m’entraîne ? Je pensais que TJ avait garanti qu’il faisait le poids. Est-ce un championnat du monde avec premier au classement pound for pound, ou un tournoi amateur où je ne sais pas qui je combats jusqu’à ce que j’arrive là ? ». Évidemment, il n’y avait aucune garantie et ils voulaient simplement me pousser à faire quelque chose qu’ils savaient n’était pas un bon choix pour ma carrière. Les « garanties » qu’ils ont faites n’avaient rien pour les soutenir et ils ne voulaient pas donner une garantie réelle pour me compenser tous les dégâts faits sur mon corps en train de se préparer à un combat qui ne se produirait pas. Le fait qu’ils aient dit que Ray sera un backup montre le manque de respect qu’ils ont pour ce que nous faisons pour nous préparer à un combat à ce niveau. »

« Mick est retourné à Dana et Sean, puis est revenu et nous a dit qu’ils ne sont pas d’accord avec ma demande et je dois me battre contre TJ sans garantie de faire me poids ou des avantages financiers s’il ne fait pas de poids. Ceci est typique des promesses non tenues et de l’intimidation durant ma carrière à l’UFC. »

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here