Demetrious Johnson l’emporte contre Tim Elliott

Après 5 rounds, Demetrious Johnson conserve sa ceinture et s’offre le combat de la soirée contre Tim Elliott.

On ne s’attendait certainement pas à ça dans le duel entre Demetrious Johnson (25-2-1 MMA, 13-1-1 UFC) et Tim Elliott (13-7-1 MMA, 2-5 UFC) et pourtant !

Au cours du premier round, le challenger a même failli choquer toute la planète MMA en y allant d’une tentative d’étranglement qui aurait bien pu sonner la fin du règne de DJ. Si le champion s’en sort, il y eut bel et bien un gros moment de doute.

Si au final, Johnson l’emporte par décision unanime pour la 9e défense de sa ceinture lightweight. Le premier au classement pound for pound a bien failli mordre la poussière… Les scores donnés par les juges 49-46, 49-46, 49-45, laisse entendre une victoire facile, mais DJ a bien été dérangé par le style peu conventionnel de Tim Elliott.

Le combattant, non classé et viré par l’UFC en 2015 a réussi son retour de la meilleure des manières. En plus d’avoir enchaîné les victoires au TUF 24, il a pourtant dominé Johnson comme jamais dans le premier round. Sa D’Arce choke et son left hook qui fera vacillé le divin chauve resteront longtemps dans les mémoires. En plus d’avoir gagné le cœur des supporters, Tim Elliott, champion du Titan FC durant son exil, a prouvé qu’il méritait une deuxième chance à l’UFC.

Avec cette neuvième défense successive, il n’est plus qu’un combat du légendaire Anderson Silva. Le brésilien avait arrêté son incroyable run lors de sa défaite contre Chris Weidman en 2013. Si Demetrious Johnson pourrait très bientôt rejoindre son aîné, il est important de dire que la compétition en Middleweight était autrement plus violente. The Spider aura quand même enchaîné, Belfort, Henderson, Maia, Sonnen (x2) ou encore Bonnar avant de se perdre dans les poings de Weidman. On espère au moins qu’une fois le record égalé, DJ ira voir du côté des Bantamweight…

Photo By: UFC on Fox

Leave A Comment

Your email address will not be published.