Deshaun Watson est de retour !

Coupé dans son élan la saison passée, Deshaun Watson est revenu en pleine forme pour la saison 2018. La prochaine superstar ?

Alors que ce début de saison a vu des quarterbacks comme Eli Manning, Derek Carr ou Blake Bortles sombrer, Watson a, après quelques premiers matchs mitigés, redonner foi aux supporters des Texans qui retrouve le joueur fantasque et spectaculaire qu’il était l’an dernier avant qu’une sévère blessure ne mette fin à sa saison. Portant ses Texans sur une série de victoires impressionnante, il est légitime de dire que Houston et Deshaun Watson sont de retour.

Un an en arrière, quasiment jour pour jour, Watson était incontestablement l’attraction de la NFL. Phénomène de la ligue jusqu’à sa blessure, il était pour tous les observateurs assurément dans la conversation à la course de MVP, avec Carson Wentz et Todd Gurley, avant que l’inévitable Tom Brady rafle le trophée à la faveur (certainement) de la blessure de Wentz avant les playoffs et à son excellente fin de saison.

Le style agressif de Watson le rend également beaucoup plus vulnérable que la plupart de ses confrères, il est à ce jour le quarterback le plus à avoir subi le plus de sacks de la ligue (26). Avant le match contre les Jaguars, Watson n’a pas voyagé avec l’équipe, mais pris un bus de 12 heures vers Jacksonville, alors que ses coachs étaient inquiets de l’effet que pourrait avoir la pression d’un vol sur ses poumons et ses côtés, légèrement abîmés.

Contre les Miami Dolphins, Watson a offert cinq touchdowns en complétant 16 de ses 20 tentatives de passe, sans ne jamais être intercepté. C’est avec cette performance le premier joueur de l’histoire à avoir connu deux matchs à 5 TDs lors de ses deux premières saisons.

À désormais cinq victoires pour trois défaites, les Texans se sont solidement replacés à la course aux playoffs, grâce à une performance offensive destructrice face à des Dolphins asphyxiés. Emmenés par un DeAndre Hopkins des très grands soirs. À l’image de son catch ha-llu-ci-nant dans le troisième quart temps qui n’a finalement pas compté, Hopkins a cumulé 82 yards en 6 réceptions, résultant par deux fois d’un touchdown. Leader de yards de la soirée, Will Fuller V a également grandement contribué à la belle victoire de Houston avec 124 yards et un touchdown. Avec 133 yards parcourus, Lamar Miller s’est lui aussi amusé dans une défense floridienne par moments embarrassante.

Homme du match incontesté de ce premier match de la Week 8, Deshaun Watson était en forme. Après avoir tant enthousiasmé les fans de NFL l’année dernière, il est revenu à un niveau lui permettant de faire gagner son équipe. Si la blessure suspectée de Will Fuller V aux ligaments reste au stade de l’inquiétude, les Houston Texans ont toutes les raisons de retrouver le sourire, et d’espérer désormais un mois de janvier en playoffs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here