Lorsque Colin Kaepernick a commencé ses protestations, l’un de ses premiers soutiens a été son coéquipier, Eric Reid, strong safety des San Francisco 49ers.

Si l’œuvre de Kaepernick a été reconnue, qu’il a été à de nombreuses reprises récompensé, Reid, lui sera agent libre à la fin de la saison et se prépare à devoir terminer sa carrière pour ses valeurs, dans l’anonymat. Sélectionné en 18e position de la NFL Draft 2013, Eric Reid avait réalisé une belle première saison sous les couleurs des 49ers. S’inclinant qu’en finale de conférence contre les Seattle Seahawks, sa sélection au Pro Bowl avait récompensé sa belle année rookie.

Puis à l’image des 49ers, les années suivantes ont été faites de hauts et de bas. Parfois, Eric Reid a réalisé des performances dignes d’un Pro Bowler, parfois, il passait, comme son équipe, totalement à côté de ses matchs. Plusieurs commotions subies par Reid avaient même un temps laissé penser qu’il pourrait prématurément mettre un terme à sa carrière, mais ce dernier avait démenti ces rumeurs en 2015.

Ensuite, l’influence d’Eric Reid a pris un tournant lors de l’été 2016. Pendant l’hymne américain, il s’est agenouillé aux côtés de Colin Kaepernick pour dénoncer, entre autres, les violences policières à l’encontre des personnes de couleur. Si Kaepernick est devenu un symbole, à la fois détesté, admiré, et plus récemment récompensé, Eric Reid, lui n’a pas connu cette médiatisation. Il s’est contenté, comme beaucoup d’autres, de s’agenouiller pour ses idéaux, conscient à chaque instant que ce geste pourrait lui coûter sa carrière. Évidemment, comme pour son ancien coéquipier, la question sportive n’est pas la raison de son éventuelle retraite anticipée.

SUR LE MÊME SUJET :

À 26 ans, dans la force de l’âge, Eric Reid a largement sa place dans son équipe actuelle et pourrait postuler à bien d’autres équipes dans la ligue. Reid est lucide, et sait très bien pourquoi il pourrait ne pas retrouver d’équipe pour la saison prochaine, à la question de savoir s’il était inquiet que ses positions politiques puissent lui coûter sa place en NFL, Reid avait répondu : « Je n’utiliserai pas le mot inquiet, je dirais que je comprends que c’est une possibilité, et que ça me va très bien. Les choses que j’ai faites, sur lesquelles je me suis positionné, je l‘ai fait pour mes croyances personnelles. »

Récemment, Reid avait participé aux réunions entre joueurs, propriétaires et membres de la NFL pour discuter des problèmes en cours dans la ligue. Après le dernier match contre les Los Angeles Rams, Reid devrait pouvoir rencontrer le General Manager des Niners John Lynch, ou son coach Kyle Shanahan afin de discuter de son futur sur la baie de San Francisco. Eric Reid continuera ou non sa carrière en NFL, mais si celle-ci doit s’arrêter, il partira la tête haute, avec le respect de ses coéquipiers et d’une très grande partie des États-Unis.

https://youtu.be/JnkyN7FIrxE

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.