Pour Tony Ferguson, grand oublié du combat pour la ceinture intérimaire lightweight entre Max Holloway et Dustin Poirier, les choses ne s’arrangent pas.

El Cucuy est désormais visé par la justice. La femme de Tony Ferguson a demandé une ordonnance de protection. Cela servirait à ce qu’elle soit protégée… de son mari. Une audience au tribunal pour violence conjugale est même prévue pour le 5 avril. Selon MMA Junkie, la police s’est déjà rendue cinq fois au domicile de T-Ferg pour différents incidents depuis janvier 2018, dont trois fois depuis février.

Ces dernières semaines, le combattant UFC se serait comporté de manière étrange. Il a notamment changé brutalement toutes les serrures de sa maison après avoir ramené son fils de deux ans. Il aurait détruit sa maison, sans dormir pendant trois jours. Il penserait aussi que quelqu’un aurait placé une puce informatique dans sa jambe. Si Tony Ferguson n’a pas été violent envers sa femme ou quelqu’un d’autre, selon son épouse, il inquiète ses proches. Il refuserait également de se rendre à l’hôpital pour se soigner. Alors que le Président de l’UFC Dana White évoquait des problèmes personnels pour son combattant, c’est effectivement le cas.

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *