Jon Jones jure ne jamais avoir eu recours aux stéroïdes

En plein tourment après son contrôle positif, Jon Jones a fermement réfuté un usage de stéroïdes.

L’échantillon B de Jon Jones testé le 28 juillet 2017 s’est également montré positif. Plus que jamais, Bones est au cœur de la tempête. Destitué de son titre pour la troisième fois en trois ans, on voit mal comment il pourrait s’en sortir cette fois-ci. Avec son contrôle positif au Turinabol, il pourrait bien être suspendu 4 ans. Âgé de 30 ans, une telle suspension pourrait bien signifier la fin de sa carrière.

Sur Twitter, seul endroit où il s’exprime depuis le début de la crise, il a nié : « Mec, la vérité ce que je ne prendrai jamais de stéroïdes. Je dis ça sur la tête de mes enfants et sur celle de mon père, qui est au ciel ». Depuis le début de sa carrière, Jones s’est farouchement opposé aux accusations de stéroïdes. Désormais, Jon Jones devra s’expliquer devant l’USADA. Peut-être que de nouveaux éléments permettront d’éclaircir cette sombre affaire…

Photo By: USA Today

Leave A Comment

Your email address will not be published.