MMA – Alors que Jon Jones n’a pas combattu depuis février 2020, il semble que ses relations avec l’UFC soient encore assez tendues.

Spectateur du combat entre Francis Ngannou et Stipe Miocic, Jon Jones était censé affronter le vainqueur cet été. Toutefois, lors de la conférence de presse de l’UFC 260, le Président de l’UFC Dana White a désigné Derrick Lewis, actuel n°2 de la catégorie, comme challenger légitime pour le nouveau champion. Jon Jones est effectivement toujours en négociation avec l’organisation de MMA concernant son retour. Souhaitant affronter Francis Ngannou mais pas à n’importe quel prix, celui que l’on surnomme « Bones » s’est lâché sur Twitter.

Dans une série de tweets depuis supprimés, il écrit ainsi : « S’il vous plaît, rompez mon contrat. Vous préférez m’avoir sous la main et me traiter comme une m*rde. Je le jure, l’industrie de l’UFC n’a été que dépressive pour moi. J’ai l’impression qu’on me coupe les ailes. Quel genre d’ambiance bizarre c’est, visiblement le boss me déteste. Laissez-moi aller ailleurs. Laissez-moi partir. » Si l’UFC ne laissera, évidemment, pas partir l’une de ses plus grandes stars, la situation semble actuellement assez tendue entre Dana White et Jon Jones.

Plus jeune champion de l’histoire de l’UFC, Bones était champion light-heavyweight jusqu’à l’été dernier. Souhaitant monter chez les lourds, il a donc choisi de laisser son titre des -93kg vacant pour préparer ses futures joutes.

Partager cet article

Crédits photosLa Sueur
Tags Jon Jones UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. pam

    De son côté, Nate Diaz reste sur une défaite par arrêt des médecins contre …Nate Diaz…
    Costaud le gars 🙂

    Répondre