Le combattant UFC Kevin Lee connaît une année 2020 bien difficile, après une première rupture des ligaments croisés, il s’est fait les autres…

Kevin Lee s’était offert l’un des KOs de l’année 2019 en terminant Gillespie par head-kick à l’UFC 244. Fort de l’apport de son nouveau coach (Firas Zahabi – NDLR), l’Américain comptait bien entamer un run vers la ceinture en 2020. Malheureusement pour lui, il est d’abord retombé dans ses travers face à Charles Oliveira. Quelques semaines plus tard, c’est une rupture des ligaments croisés antérieurs qui le touchait : 6 mois d’absence au minimum. Cette fois, Lee s’est rompu les ligaments croisés antérieurs du genou droit, nécessitant une deuxième opération. Avec un bilan de 18-6 en carrière, Lee est à 2-4 sur ses six derniers combats (en lightweight et welterweight).

« J’ai blessé celui-là quand j’étais en convalescence pour l’autre. Mais honnêtement, je ne suis pas découragé à ce sujet. J’ai l’impression d’être sur cette voie depuis longtemps, comme les 10 dernières années, et j’ai vu beaucoup de choses se passer. Je ne savais pas que j’allais l’avoir, mais je savais avec certitude que cela allait arriver. Je suppose que Dieu veut que j’aie deux genoux solides, alors quand je reviendrai à l’UFC, je démonterai quelqu’un. » – Kevin Lee

View this post on Instagram

It’s in Gods hands but FUCK 2020

A post shared by Kevin Lee (@motownphenom) on

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here