Le jour où Kevin Randleman a failli tuer Fedor

Fedor. La simple évocation de ce nom a suffi à faire trembler les combattants du monde entier pendant près de dix ans. La carrière de la légende du MMA Fedor Emelianenko est jonchée de moments épiques. Mais l’image qui a plus que jamais marqué le parcours du Russe reste le slam monstrueux qu’il encaissa face à Kevin Randleman.

20 juin 2004. Il y a quasiment 13 ans jour pour jour se tenait l’évènement du PRIDE Critical Countdown 2004 à la Saitama Super Arena, au Japon. La carte voit s’affronter de véritables monstres du MMA comme Kazushi Sakuraba, Quinton ‘Rampage’ Jackson, ou encore ‘Minotauro’ Nogueira. En guise de main event, une affiche pour le moins intrigante entre le champion Poids Lourds du PRIDE Fedor Emelianenko et le talentueux – et physiquement terrifiant – lutteur américain Kevin Randleman.

Fedor avait commencé à faire son trou au sein de la mythique organisation japonaise. Un an plus tôt, il avait affronté l’expert en Jiu-Jitsu Brésilien Antônio Rodrigo Nogueira dans un combat d’anthologie qui mit en jeu le titre Poids Lourds. À l’issue d’un combat maintenant entré dans les annales du MMA Fedor parvint à s’emparer du titre mondial en se défaisant du Brésilien, dans une lutte qui se déroula majoritairement au sol, excusez du peu.

Depuis, Fedor avait enchaîné cinq victoires consécutives, le propulsant au sommet de la hiérarchie du MMA. Le Russe était souvent redouté au point d’être craint de ses adversaires. Un peu à la manière d’un Mike Tyson.  C’est donc sans surprise que le Russe faisait figure de favori incontesté avant sont affrontement face à Kevin Randleman. Toutefois, ce n’est pas pour rien si l’Américain était surnommé « The Monster ».

Le combat débute et il faut moins de 30 secondes à Randleman pour envoyer Fedor par terre, le Russe n’étant pourtant pas tout à fait un novice au sol. Fedor, en half guard, use de ses hanches pour atteindre une meilleure position, mais Randleman s’empare de son dos à la suite du scramble. La suite est terrifiante.

‘The Monster ‘ propulse Fedor dans les airs et l’écrase de tout son poids sur son propre cou. Très certainement la suplex la mieux exécutée – et la plus dangereuse—de l’Histoire du MMA. Le public de la Saitama Super Arena est hagard. Même les commentateurs ont du mal à réaliser ce qu’il vient juste de se passer sous leurs yeux. Randleman aurait très bien pu tuer Fedor tant le choc fut violent. Fedor vient d’être victime de l’un des pires traumatismes jamais vus sur un ring. Victoire incontestée de Randleman.

Sauf qu’attendez une minute. En fait non. Fedor parvient à se remettre de ses esprits, à renverser Randleman, à lui asséner 18 coups de poings, et à le soumettre avec une kimura. Le tout en moins de 60 secondes chrono. Ce n’est pas pour rien si le Russe est entré dans a légende du MMA. Par Reda

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here