Khabib Nurmagomedov UFC champion

En l’absence de Conor McGregor, Khabib Nurmagomedov s’impose définitivement comme la plus grande star de l’UFC.

Depuis octobre dernier, Khabib Nurmagomedov est le patron. Sa victoire ultra dominante sur Conor McGregor fut le passage de flambeau forcé de l’Irlandais au Daghestanais. Invaincu et soutenu par de nombreux fans, l’Aigle Daghestanais est aujourd’hui le visage du MMA. Sur les réseaux sociaux, il est le combattant le plus suivi derrière Conor McGregor. Dans la cage, il affiche un bilan immaculé de 28-0. Personne dans l’histoire du MMA n’a jamais réussi à accomplir pareille prouesse. Bref, Khabib commence à poinçonner le ticket d’entrée dans le très restreint cercle des légendes parmi les légendes.

À 30 ans, et enfin débarrassé des blessures, Nurmagomedov a même ce qu’il faut pour régner encore longtemps sur la catégorie la plus exigeante de l’UFC. En effet, les plus grands champions lightweight n’ont jamais longtemps dominé la division. Malheureusement, l’Aigle ne devrait pas rester encore longtemps. Selon son père Abdulmanap, il s’arrêtera à 30-0. Sans doute conscient que son corps ne le laissera pas éternellement cutté tout se poids, que ses concurrents s’adapteront, qu’il n’aura pas le même avantage au welterweight, Khabib n’en a plus pour longtemps.

Après deux prochains combats très certainement lucratifs pour lui, de préférence Tony Ferguson, et Georges St-Pierre ou Conor McGregor ou Justin Gaethje, il n’aura plus rien à accomplir en lightweight… sinon défendre son titre pour défendre son titre et accentuer sa domination. Question motivation, et après avoir connu des hauts si hauts, il pourrait tout simplement connaître une certaine lassitude. D’autant qu’il n’aurait plus grand-chose à gagner…

Son bilan impeccable

Comme Floyd Mayweather avant lui, Khabib Nurmagomedov propose un bilan parfait. Beaucoup de ceux qui le regardent combattre attendent sa défaite…et plus le Daghestanais gagne, plus ses « haters » sont nombreux. En cas de défaite, une bonne partie de l’aura et de l’attrait de Khabib disparaîtrait. Intelligent et gérant à merveille sa carrière sur et hors de la cage, l’Aigle en a parfaitement conscience. À quoi bon risquer son 30-0 contre un simple concurrent ?

Face à Tony Ferguson (12 victoires consécutives), Georges St-Pierre (l’un des GOATs), Conor McGregor (plus grande star de l’histoire du sport), le risque est grand, mais la récompense promise est importante. Monsieur 28-0 a donc un intérêt à prendre ses combats. On peut écrire et dire ce que l’on veut autour de Conor McGregor, mais il a indirectement énormément aidé Khabib. Leur rivalité a permis au Daghestanais d’exploser sur les réseaux sociaux, de toucher le plus important salaire de sa carrière (salaire fixe et points pay-per-views), de gagner en notoriété et de sécuriser des contrats en sponsoring prestigieux (Toyota, Salam Pay). Ce ne sont pas les Al Iaquinta ou Dustin Poirier qui auraient permis cela…

Ayant désormais toutes les cartes en poing, propriétaire de la ceinture de champion, et superstar accomplie, l’Aigle semble même en mesure de forcer un combat contre Georges St-Pierre. D’abord contre ce megafight, le Président de l’UFC semble de moins en moins opposé à cette idée. Si ce choc venait à se faire, cela serait la confirmation de l’influence de Khabib sur l’UFC.

GOAT, plus grand de tous les temps ?

Soutenu par de nombreux fans, Khabib a aujourd’hui droit à de nombreuses louanges. Il convient toutefois de calmer légèrement les ardeurs des plus fervents supporters. GOAT ? Non. Plus grand lightweight de tous les temps ? Pas encore. En effet, si le 28-0 est le bilan le plus ronflant de l’histoire, il pèche par son relatif manque de nom. Au cours de sa carrière, Nurmagomedov n’a battu que « trois » combattants ayant atteint le statut élite/porteur de ceinture : Rafael Dos Anjos, Conor McGregor et Dustin Poirier. C’est encore un peu léger pour prétendre au trône suprême, malgré toute l’affection que nous avons pour Khabib. S’il domine lors de chacune de ses sorties, le Daghestanais doit ajouter quelques noms à son palmarès… et surtout dominer sur la durée. Après tout, il n’est champion que depuis avril 2018… Si pour le moment, on ne voit personne réussir à le battre, Nurmagomedov doit confirmer nos hypothèses dans la cage. Une fois cela fait, plus personne ne pourra se prêter au jeu des « Et si ». Prenons Jon Jones, il a beau enchaîner les casseroles hors de l’octogone, il est royal dedans… Ayant écarté toute la concurrence, aussi prestigieuse soit-elle, Bones est aujourd’hui indiscutable. Allez, encore deux petits efforts Khabib…

Vous pouvez regarder ou écouter notre podcast sur YouTube, Spotify, Apple Podcast et le télécharger gratuitement sur SoundCloud.

9 Commentaires

  1. S il passe Ferguson ( le combat que tout le monde veut hormis le gros Dana, trop peur pour sa pseudo star qui lui ramène le public musulman et russophone en jouant la carte du choc civilisationnel) la je m inclinerai. En attendant la façon que lui, son clan et l UFC ont de vouloir éviter ce combat me conforte dans l idée que la fin de son sous règne approche si il se faisait… Mais j en doute sérieusement. Tony restera le roi sans couronne. Triste.

    • En effet, c’est avant tout une question de gros sous, de pots de vin, de droits de télévision et de sponsor.
      La star absolue Mcgregor a réussi à popularisé le mma auprès d’un très large public occidental mais il est certain que cela n’aura pas l’effet escompté car l’ufc peine à trouver des grands champions.
      De toute évidence, Khabib est un produit encore plus rentable pour l’ufc dès lors que tu sais que Poutine s’invite à la table des chefs aux cotés des dirigeants arabes et que des millions de russes et musulmans sont prêts à soutenir par tous les moyens leurs compatriotes.

  2. « Dans la cage, il affiche un bilan immaculé de 28-0 »

    A l’ufc; Khabib est à 12-0
    Et jon jones affiche un 20-0

    Et son succès « populaire » sur les réseaux sociaux vient d’abord de sa victoire face à mcgregor.
    Quand à son style, c’est de la lutte au sol. Rien de très transcendant et ses victoires ne sont pas franchement spectaculaires.
    A partir delà il est impossible de conclure que Khabib est un goat voire une légende du sport.

  3. En fait, j’ai du mal à parler de GOAT à propos d’un mec qui ne maitrise qu’un seul côté du sport.
    Khabib, meilleur lutteur/grappleur de tout les temps? Oui. Largement, indiscutable. Mai il n’est pas complet, pour contre exemple Anderson Silva, considéré comme le GOAT par un nombre décroissant de fans (mais dont Jon Jones fait parti), avait quand même un bon niveau au sol, même si son truc c’était le striking
    Alors oui, Khabib s’améliore de jours en jours en striking, mais on est très loin d’un excellent niveau, car celui ci repose essentiellement sur la peur du takedown, cela ne marcherait pas autrement, et même avec cette peur il a laissé un round à Conor qui venait de se faire roulé dessus, donc pas du top niveau.

  4. Je souris en lisant les commentaires de certains fans de Mcgregor qui ne sont pas encore remis de la pulvérisation de leur idole.
    Khabib roule sur la concurrence, il ne gagne pas contre ses adversaires, il les détruit.
    Khabib est un champion dans la cage et en dehors.
    Jon Jones est aussi un grand combattant. Mais ça reste un doppé. Il ne mérite pas le statut de Goat. La couronne revient naturellement à Khabib.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here