La domination sans partage de Mat Fraser et Tia-Clair Toomey

Les Crossfit Games 2018 se sont clôturés hier et ont sacré l’Australienne Tia Toomey et l’américain Mat Fraser, respectivement pour les deuxièmes et troisièmes fois consécutives.

C’est la deuxième année d’affilée que ces olympiades modernes du fitness se déroulent à Madison dans le Wisconsin américain et le moins que l’on puisse dire c’est que le spectacle était au rendez-vous. Les noms reviennent ; Pat Vellner et Brent Fikowski chez les hommes, Katrin Davidsdottir et Kara Saunders chez les femmes, mais les leaders sont intouchables autant que les « rookies » (débutants) montent en puissance.

La Hongroise Laura Horvath, plus jeune athlète à participer à la compétition élite individuelle (21 ans), a crevé l’écran et se classe deuxième des jeux avec 1090 points. La surprise est également venue de Willy Georges, premier Français à avoir participé aux Crossfit Games qui prend une belle 9ème place après avoir tutoyé le top 5 jusqu’aux deux dernières épreuves et qui s’est même payé le luxe de remporter le Bicouplet 1 (épreuve n°10) devant le leader suprême de la discipline : Mat Fraser.

Il était celui que tout le monde voulait battre, mais il les a tous battus. On lui prédisait une victoire serrée, il n’en fut rien. Véritable légende de la discipline, Fraser a survolé les trois dernières éditions de la discipline creusant un écart moyen de 211 points avec son dauphin… Chaque victoire d’épreuve rapportant 100 points, il aborde généralement le dernier « event » en étant déjà champion, preuve d’une domination sans partage. A-t-il néanmoins laissé un peu de répit à ses adversaires cette année ?

Évidemment que non, Mat Fraser est une machine. Personne n’a pu lui disputer ce titre « d’homme le plus en forme du monde », et il entend maintenir le statu quo. Alors en ce 5 août 2018 aux alentours de 18h, heure locale, Fraser va littéralement marcher sur la compétition et finir les Crossfit Games 2018 par une victoire retentissante à l’épreuve Aeneas, devançant le deuxième de plus de 10 secondes. Ce mental de champion, il le doit en partie à ces deux secondes places lors des éditions 2014 et 2015 : des frustrations qu’il a su transformer en énergie.

Cette caractéristique, Fraser la partage avec Tia Toomey, la femme la plus en forme du monde en 2017 et en 2018. Malheureuse deuxième des éditions 2015 et 2016, elle s’est elle aussi forgée un mental et une détermination à toute épreuve. D’une nature timide et réservée, elle est devenue leader incontestable d’une des disciplines les plus éprouvantes du monde. Mais ce n’est pas la seule corde que l’Australienne possède à son arc : elle est également athlète olympique en haltérophilie.

Les Crossfit Games sacrent donc chaque année l’athlète le plus polyvalent du monde lors d’un week-end de 5 jours placé sous le signe de l’effort ultime et de l’entraide. Car le Crossfit, ce n’est pas une compétition, mais plutôt un combat partagé, un mode de vie qui gagne peu à peu le monde entier pour son côté humain et sportif. N’entrez pas dans une Box de Crossfit  pour vous entraîner dans votre coin, franchissez la porte pour découvrir une expérience.

Par Julien B.

Photo By: Crossfit Games
1 Discussion on “La domination sans partage de Mat Fraser et Tia-Clair Toomey”

Leave A Comment

Your email address will not be published.