Michael Jordan The Last Dance

Quasi éternel joueur des Chicago Bulls, Michael Jordan a failli partir chez les New York Knicks avant d’être rattrapé in extremis par la franchise de l’Illinois.

Été 1996, Michael Jordan est de retour au sommet avec les Chicago Bulls. Champion NBA et MVP des Finales, il a tourné à 27.3 points (41.5%), 5.3 rebonds et 4.2 passes face aux SuperSonics de Gary Payton. Dans un article de Sam Smith, du Chicago Tribune et publié en 1997, on apprend que Jordan a failli partir aux Knicks cet été-là.

Arrivé à la fin de son contrat de 8 ans et 25 millions de dollars, Jordan voulait être payé à sa juste valeur. À titre de comparaison, Patrick Ewing, superstar des Knicks, sortait d’une saison à 18 millions de dollars. Les Bulls, finalement décidés à faire un effort financier, étaient prêts à proposer jusqu’à 20 millions sur an. De leurs côtés, les New York Knicks, appartenant alors à ITT-Sheraton et Cablevision Inc proposaient 25 millions sur un an au GOAT. N’ayant que 12 millions de disponibles sur le salary cap, la franchise allait compenser avec une somme de 13 millions promise au joueur en tant qu’ambassadeur pour ITT. Toujours selon le journaliste, la NBA était prête à accepter cette manoeuvre du fait du statut de Michael Jordan…

L’agent de Michael Jordan, David Falk appela alors le dirigeant des Bulls Reinsdorf : la franchise avait une heure, « peut-être le reste de la journée » pour faire mieux que les Knicks. Chicago allongea alors 30.14 millions de dollars sur un an… et Jordan signa. Avec des si, New York se serait retrouvé avec un duo MJ-Ewing…

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here