FDJ et NBA – pour un futur en commun

La Française Des Jeux et la National Basketball Association se sont mis d’accord pour un contrat pluriannuel. Un partenariat qui bouleverse ces deux entités.

La nouvelle est tombée courant novembre 2018, la Française Des Jeux (FDJ) vient de signer un partenariat de grande ampleur avec la National Basketball Association (NBA). Ce contrat devrait très prochainement bouleverser le monde des paris sportifs, car si jusqu’à maintenant, d’autres bookmakers français promettaient déjà l’option de miser sur les prochains matchs de la ligue nord-américaine de basket-ball, la FDJ profite d’un rachat complet de la licence, une première en Europe, pour un montant qui reste encore à ce jour inconnu. Plusieurs options seront disponibles autour de la filiale Parions Sport en ligne, ou même au sein des points de ventes FDJ. C’est ce que nous vous révélons dès maintenant.

Collaboration actée entre la FDJ et la NBA

La Française Des Jeux annonce début novembre 2018 un partenariat avec la National Basketball Associations. Cette nouvelle fait un peu l’effet d’une bombe dans le monde des paris sportifs, d’autant qu’il s’agit d’une première en Europe. Et si le montant de cette collaboration n’a pas été révélé par la compagnie des jeux d’argent et du iGaming nationale, nul doute que cette transaction a dû atteindre des records. Même si le plus dur n’aura pas été de convaincre Adam Silver, président de la NBA depuis 2014, et qui se réjouit d’avoir trouvé un partenaire européen stable et qui offrira une plus grande visibilité et popularité de la ligue nord-américaine de basket-ball.

Non, cet accord entre la NBA et la FDJ est exceptionnel dans le sens où c’est un véritable rachat de la marque par le bookmaker en France. Ce n’est donc pas une offre simple de paris sportifs auxquels pourront s’adonner les joueurs dans les points de vent physiques ou même en ligne, mais bien une visibilité plus fidèle et participer à des jeux-concours pour partir à la rencontre de vos stars du basket-ball favorites. La Française Des Jeux annonce bien une offre complète autour de la NBA, avec assurément des cotes variées et simples comme combinées sur les rencontres en direct, ou à venir, les prochains marqueurs, le futur champion de la ligue à l’issue de la saison. Mais l’essentiel de ce pack comprendra surtout des packs avec billets d’avion et billets pour des matchs dans les loges VIP du AT&T Center, où se mettent en scène les Spurs de San Antonio ou encore l’United Center, l’enceinte magique des Bulls et qui y a vu grandir un certain Michael Jordan.

C’est donc bel et bien la marque NBA dont vient faire l’acquisition la Française Des Jeux, et c’est une première sur ce marché. Dans la foulée, The Stars Group a imité la compagnie nationale des paris sportifs, et si ce partenariat permet à des marques telles que BetStars ou PokerStars, faisant partie du top 10 des casinos online, de profiter également d’une licence complète de la ligue nord-américaine. L’offre ne sera pas aussi complète qu’au détour de la FDJ. Pas de voyage cette fois, simplement une utilisation plus fidèle des logos des équipes lors de la présentation des prochains matchs à venir, ainsi que la possibilité de parier sur les joueurs aux noms tous aussi fidèlement représentés.

Un partenariat signé avec NBA Europe

Il est en revanche important d’apporter quelques précisions autour de cet accord tout fraichement signé, avec une mention spéciale entre la Française Des Jeux et la section NBA Europe. Cette dernière fondation a vu le jour en 2006, et garantissait ainsi pour plus de dix ans des matchs d’exposition des grands basketteurs de la NBA face aux équipes nationales ou régionales, lors de l’intersaison. La NBA Europe a également permis de voir naître des prêts de joueurs de NBA au sein de la Pro A sur plusieurs semaines, comme ce fût le cas pour Boris Diaw, ayant acté sa retraite, ayant notamment fait les beaux jours des Spurs de San Antonio, avec son partenaire en Équipe de France et grand ami dans la vie, Tony Parker, ainsi que de l’ASVEL, lors de l’intersaison, afin de ne pas perdre le rythme.

Une influence plus Importante de la ligue US de basket-ball

La NBA venant tout droit des États-Unis, s’imposant peu à peu en Europe, comme Adam Silver s’en réjouit suite à ce partenariat avec la Française Des Jeux, l’actuel président tente ainsi d’apporter un nouveau souffle au sport emblématique des US, et de glorifier un peu plus les stars outre-Atlantique. Ce transfert n’est alors pas simplement économique pour la NBA, mais bien symbolique. La popularité du parquet venant des États-Unis souffre déjà d’une très belle cote en Europe, et plus particulièrement en France, devançant de très loin la Pro A, et cela se constate notamment par des records d’audiences autour des chaînes payantes et spécialisées comme le pôle Bein Sports en France. En vingt ans, et par une passation de pouvoir de la NBA entre Canal+ jusqu’à la fin des années 2000, et l’arrivée de Bein Sports qui s’est abrogé les droits de retransmission depuis 2010, le nombre de spectateurs devant leurs postes, jusqu’au bout de la nuit, ou même petit matin, a augmenté de 32%. Une augmentation et une notoriété non négligeable pour un sport comme le basket-ball en France, qui est le quatrième sport national, derrière le football roi. Mais la présence des stars de la NBA en Europe a très largement contribué à cette popularité de plus en plus importante, et sous l’influence notamment de la NBA Europe fondée il y a plus de dix ans maintenant.

Le pactole pour la FDJ

Alors bien que le montant de la transaction et de ce partenariat entre la NBA et la FDJ, aux seuls frais de cette dernière, n’a pas encore filtré, nul doute que cela dépasse plusieurs centaines de millions d’euros, si ce n’est pas davantage un chèque à 10 chiffres qui a été transmis à la ligue nord-américaine. Mais quoi qu’il en soit, la Française Des Jeux sera gagnante sur de nombreux tableaux. Tout d’abord, nous l’avons souligné précédemment, ce partenariat concernera avant tout les paris sportifs, avec une exclusivité ou presque sur des cotes plus précises et mieux rémunératrices autour des compétitions de NBA, ainsi que la possibilité de remporter des places et des billets d’avion, voire séances de dédicaces, avec vos stars favorites du basket-ball américain.

Mais le partenariat inclurait également un sponsor maillot. Non pas lors des matchs de ligue qui ont lieu toute la saison, mais davantage lors des matchs de gala qui se dérouleront en Europe D’où la nuance importante de ce partenariat entre la FDJ et la NBA Europe. Non seulement, la ligue présidée par Adam Silver sera dorénavant plus visible, et plus populaire, mais pour la FDJ, ce sera une exposition d’autant plus flamboyante qu’elle sera unique en Europe. La marque Française Des Jeux ne cesse de grandir, et alors qu’elle a officialisé au début du championnat de Ligue 1 Conforama un sponsoring avec quatre équipes de football nationales, et son affiliation toujours aussi fidèle avec le monde du cyclisme, c’est désormais le basket-ball international qui arborera la marque nationale des jeux d’argent et paris sportifs. Le groupe a généré un chiffre d’affaires global, au cours du premier semestre 2018, un total de 8 milliards d’euros, et les paris en ligne représentant un quart de ses revenus, la Française Des Jeux fêtera l’année 2019 en grande pompe, et avec un parquet flambant neuf dans ses locaux.

Les prochaines évolutions autour des paris sportifs

Autour de la Française Des Jeux, tout s’emballe depuis l’ouverture du marché des paris et jeu d’argent sur internet aux compagnies étrangères en France, depuis 2010. Et alors que le football et compétitions nationales comme internationales, connaissent une popularité sans précédent, tout aussi importante que la NBA, le tennis ou encore le rugby, voire même le MMA (Mixed Martial Arts), désormais ouvert au milieu des paris sportifs, que reste-t-il à la FDJ pour connaître une croissance encore plus importante ? Sans doute l’eSport, un domaine qu’expérimente depuis maintenant quelques années la compagnie nationale, et qui offre déjà, au détour de sa filiale Parions eSport des mises par le biais de jetons fictifs, sur les compétitions de jeux vidéo. La tournée d’été en 2017 a également permis de faire connaître davantage cet épiphénomène, et qui devrait lui aussi connaître de beaux jours.

Mais ce qui serait véritablement profitable pour la Française Des Jeux, ce serait une privatisation prochaine. Et cela serait un nouveau coup d’éclat pour le groupe, encore détenu à hauteur de 72% par l’état français. Le groupe cherche en effet à étendre, lui aussi, son influence à travers. Plusieurs contrats et partenariats seraient actés avec le Canada, en Amérique du Sud, ou encore un peu partout en Europe, comme le pays voisin qui est l’Allemagne. Des marchés où la FDJ seraient particulièrement bien accueillie, pourrait proposer une nouvelle offre dans le registre du gambling, et pourquoi pas présenter une grande loterie internationale, comme l’EuroMillions est aujourd’hui une des plus grandes réussites du groupe. Seul l’avenir nous le dira, mais la NBA et la FDJ fraternise pour des jours meilleurs, une fraternité pour un parcours commun, et une influence qui ne demande désormais qu’à se confirmer, à l’échelle du monde.

Antoine

Antoine

Contributeur Sports US chez La Sueur
Écrit principalement sur les sports US et combats.
Antoine
Photo By: NBA

Leave A Comment

Your email address will not be published.