La NFL a annoncé le nombre de commotions observées cette saison. Une nouvelle les chiffres sont alarmants.

Depuis l’étude d’il y a quelques mois, les liens entre football américain et maladie neurodégénérative ne font plus de doute. En 2017, 281 commotions ont été diagnostiquées. Il s’agit du plus grand total depuis 6 ans. En tout, 56 se sont déroulées lors d’entraînements. Ce résultat pose les questions suivantes : Les commotions sont-elles plus diagnostiquées ? où Les joueurs souffrent-ils de plus de commotions ?

« Nous sommes déçus que le nombre de commotions soit en hausse. C’est quelque chose qui nous met au défi de retrousser nos manches et de travailler dur pour que ce nombre diminue. Nous ne serons pas satisfaits tant que nous ne conduirons ce nombre beaucoup plus bas. » – Dr. Allen Sills de la NFL

L’an passé, 243 commotions avaient été diagnostiquées. Concernant les blessures en global : 6.9 sont rapportés chaque jeudi et 6.3 les samedis/dimanches. Oui, il y a encore du travail pour protéger la santé des joueurs NFL. La XFL pourrait apporter des variations sur ce point. Affaire à suivre.

Partager cet article

Tags NFL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *