MMA – Alors que l’UFC avait décidé de se séparer d’Ottman Azaitar suite à une violation du protocole sanitaire, l’organisation fait marche arrière.

À quelques jours de son combat sur l’UFC Fight Island, Ottman Azaitar (13-0) avait été purement et simplement viré de l’organisation. En effet, il avait violé le protocole sanitaire de l’UFC concernant la lutte contre le coronavirus à Abu Dhabi (les détails ici). Lui et son équipe avaient notamment donné leurs bracelets, indispensables pour accéder à « la bulle UFC », à une personne extérieure. Après une décision radicale, le Président de l’UFC Dana White a donc décidé de donner une seconde chance au prometteur Marocain selon ESPN.

Celui dont la carrière est gérée par l’influent manager Ali Abdelaziz a très bien débuté dans l’organisation : deux KOs au premier round. Selon Abdelaziz, Azaitar n’a jamais été officiellement retiré de l’UFC, ni du programme antidopage USADA. L’agent a qualifié l’incident « d’incompréhension », tout en remerciant Dana White.

Crédits photosZuffa LLC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jack

    Azaitar n’est pas à 13-0?

    Répondre