UFC – Prévu le 20 janvier à l’origine, le combat entre Nassourdine Imavov et Phil Hawes était déplacé au 20 février suite à un problème de santé pour l’Américain.

Après de beaux débuts à l’UFC, Nassourdine Imavov et Phil Hawes avaient rendez-vous le 20 janvier dernier sur la Fight Island. Malheureusement pour les fans, le combat entre les deux prospects de la catégorie middleweight n’avait pas lieu. En effet, touché par une infection, l’Américain devait se retirer quelques heures avant le combat. Un mois plus tard, ils se retrouvaient, cette fois à Las Vegas.

Round 1 : Phil Hawes fait parler sa puissance avec trois low-kicks extérieurs pour commencer. La jambe avant de Nassourdine Imavov encaisse même deux frappes puissantes supplémentaires, qui le déséquilibrent. Les deux hommes échangent ensuite en Anglaise avant une longue phase de clinch contre la cage. En maintenant le Franco-Daghestanais dos à la cage, l’Américain effectue un joli travail de fond qui rendrait Kamaru Usman fier. À l’initiative de Hawes, le combat bascule ensuite au sol. L’Américain finit la reprise en position dominante.

Round 2 : C’est reparti pour le travail de sape de Phil Hawes contre la cage. Si Imavov finit par s’en débarrasser, et à trouver du succès en Anglaise, l’Américain en difficulté sécurise en joli takedown avec un beau timing ! Comme lors du round précédent, cela se finit au sol, mais une nouvelle fois, Imavov nullifie bien le jeu adverse pour ne pas prendre de dommages ; et même tenter sa chance en coudes.

Round 3 : On prend les mêmes… et on recommence. Parfaitement conscient du danger que présente Nassourdine Imavov en boxe anglaise, l’Américain cherche directement la lutte. Après quelques secondes dos à la cage, Nassourdine Imavov parvient à se débarrasser de la pression adverse et à déplacer le débat au centre de la cage. Alors que Phil Hawes recommence son travail contre la cage, le Franco-Daghestanais se montre extrêmement agressif, coudes en sortie de clinch, frappes puissantes en Anglaise ; il oblige l’Américain à échanger en striking ! Malheureusement pour Imavov, son adversaire parvient à chaque fois à s’en remettre à sa lutte pour se sortir des situations très chaudes. Victoire de Phil Hawes, la sixième consécutive pour lui, par décision majoritaire cette fois : 28-28, 29-28, 29-28.

Crédits photosZuffa LLC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Barathon-de-Paris

    Nassourdine s’est fait bien contrôler. Parfois, être le plus grand n’est PAS un avantage. C’était un buffle mais en version rapide en face.
    Je sais pas si c’est la fatigue à se faire presser contre la cage ou au sol, mais Nass manquait clairement d’activité au 2e et début 3e, de mouvements latéraux surtout face un lutteur, de hargne qu’Hawes avait, comme s’il en voulait un poil moins que son adversaire. Alors qu’il est BON !

    Super commentaires de Fernand qui dirigeait son poulain.

    Petit Clin d’oeil : Le grand Rust dans la lucarne concentré sur son écran, c’est toujours sympa ^^

    Répondre
  2. christophe le maire

    Bonjour a tous.

    Une défaite pour notre Français .Vraiment dommage de perdre de cette manière. Encore une fois je vous le dit pourtant issus du Judo, 15 mn au sol et il ne le fini pas et il est gagnant ? je ne comprends pas .

    Répondre