Qatar 2022 : symbole de l’attractivité qatarienne

Si le choix du Qatar pour accueillir la prochaine Coupe du monde de football a fait grincer des dents pour différentes raisons, il vient aussi récompenser les efforts réalisés par les autorités locales pour faire de l’émirat un pays attractif et moderne. Des efforts dont le sport est l’un des axes stratégiques.

Qatar 2022 : le plus beau mondial dans le jeu ?

Le succès de l’équipe de France de football lors de la dernière Coupe du monde a plongé le pays dans l’euphorie, faisant passer sous silence de nombreuses critiques, venues des quatre coins du monde, quant au niveau purement footballistique de cet événement.

Si l’organisation russe a été irréprochable, le problème est surtout venu des terrains, où les meilleurs joueurs, extenués par des saisons à rallonge, n’ont pas été au niveau. Comme un symbole, les deux meilleurs joueurs du monde, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo (qui a peu à peu disparu), ont déçu et les meilleures nations du football mondial ont raté ce rendez-vous sacré (Allemagne, Espagne, Brésil, Argentine…).

Ainsi, malgré les nombreuses polémiques extra sportives, le prochain Mondial de football, qui aura lieu au Qatar pourrait bien être le plus spectaculaire et proposer la meilleure qualité footballistique de l’histoire de cette compétition.

En effet, en raison des conditions climatiques, il se déroulera en hiver. Cette mini révolution devrait permettre aux joueurs de top niveau d’arriver frais, alors qu’ils jouent de plus en plus de matchs chaque année et qu’ils finissent les saisons sur les rotules. Avec les meilleurs joueurs à leurs meilleurs niveaux la Coupe du Monde qatarienne proposera sans doute un spectacle de qualité. On croise les doigts.

Le Qatar et le sport : toute une histoire

Le choix du Qatar a logiquement surpris, compte tenue de la taille du pays et de la faible histoire de son équipe nationale de football. Cette décision s’inscrit pourtant dans une vision plus globale de l’émirat, qui voit dans le sport une vitrine inégalable.

La coupe du monde vient en fait couronner une longue tradition d’investissements dans le sport de la part du Qatar. Tout le monde a en tête l’exemple du rachat du PSG, véritable tête de gondole de l’émirat, mais d’autres activités sportives ont été valorisées par les autorités locales. On peut citer, entre autres, l’Open de tennis de Doha, les différents Masters de golf, l’organisation, en 2015, du Mondial de handball couronné de succès, ou encore le Tour de Qatar de Cyclisme.

Également très médiatisé le lancement de la chaine sportive Bein Sports, dont la stratégie de rachats agressifs des droits télévisés des compétitions sportives ont fait un leader mondial du secteur.

La stratégie de développement du Qatar

Cette vision centrée sur le développement du sport comme vecteur de prestige international s’inscrit dans un cadre plus vaste. En effet, depuis une vingtaine d’années, l’émirat a décidé de diversifier son économie pour peser dans une région très sensible, mais surtout pour préparer l’avenir et ne plus dépendre des hydrocarbures qui lui assurent encore ses principaux revenus.

Les qataris ont alors décidé d’investir dans de nombreux secteurs comme le sport (tourisme, culture, médias, transport, nouvelles technologies, développement durable…), afin de développer l’image du pays, de telle sorte qu’il est devenu l’un des plus attractifs au monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here