Raphaël Tronché vs. Tony Yoka : pourquoi ça ne se fait pas ?

Le public français se frottait les mains en pensant au combat entre le champion de France Raphaël Tronché et Tony Yoka. Initialement prévu puis reporté pour finalement être annulé, récit du feuilleton boxe qui a fait couler de l’encre.

Après un accord sur le partage équitable des bénéfices attendus, le promoteur de Tony Yoka ne souhaite toujours pas déplacer la date du combat. Raphaël Tronché se voit dans l’obligation de décliner la proposition du fait du ramadan qu’il effectue mais aussi vis à vis de la manière autoritaire dont a fait preuve le clan du médaillé olympique. En février dernier, Tony Yoka affirme que le champion de France “le craint et ne veut pas le boxer”. Suspendu un an pour avoir manqué trois contrôles anti-dopage, Tony Yoka qui s’entraîne aux Etats-Unis avec Virgil Hunter, souhaite l’affronter pour son combat retour prévu le 13 juillet à Paris. Le plus médiatique des poids lourds français explique ensuite en avril “qu’il n’y aura finalement pas de championnat de France, Raphaël Tronché n’a pas répondu à nos sollicitations.  Je vise désormais un titre d’une renommée encore supérieure dans ma quête mondiale”. Extrêmement discret médiatiquement, Raphaël Tronché se voit obliger de lui répondre. Il souhaite rétablir de nombreuses vérités, notamment sur le fait qu’il l’attend de pied ferme depuis l’obtention de son titre national en 2017.

Impasse financière, calendrier incompatible … les raisons de l’impossibilité du combat Tronché-Yoka

Agacé par les critiques et les affirmations qu’il juge fausses, Raphaël Tronché prend alors la parole afin que sa réputation cesse d’être ternie par “un boxeur qui a tout à prouver chez les pros, et qui devrait se faire petit après une suspension de l’AFLD”. Lors du premier défi lancé en juin 2018 par Tony Yoka après sa victoire contre Cyril Leonet, Raphaël Tronché a décliné la proposition du fait de la période de ramadan qui ne coïncidait aucunement. Un report est donc souhaité par le champion de France, report qui s’est transformé en une longue attente par la suite après la suspension de Tony Yoka. Alors que les feux semblent tous au vert depuis l’annonce du retour de Tony Yoka le 13 juillet 2019, l’aspect financier vient tout faire basculer.

En sa qualité de chef d’entreprise et de champion en titre, Raphaël Tronché ne souhaite pas se plier aux conditions financières du promoteur de Tony Yoka. “Depuis quand le challenger gagne plus que le champion ? J’exige un partage équitable sur la recette de la soirée. Je propose de les accueillir chez moi dans le Nord au Stade Pierre Mauroy et je leur laisse les droits télé avec Canal +. ” En premier lieu, une bourse de 70.000euros avait été proposée par le clan de Yoka, somme immédiatement refusée par le champion de France après avoir soustrait, du bénéfice net, l’ensemble des frais liés à sa préparation du bénéfice net. “Gagner 10.000e alors que le challenger gagne 250.000e, hors de question. ” Lassé par l’ensemble des impasses et embûches en tout genre, Raphaël Tronché souhaite aller de l’avant en s’aventurant vers les terres d’un championnat d’Europe. Qui sait, les deux boxeurs tricolores seront peut-être amenés dans un futur proche à s’affronter, mais cette fois-ci sur la scène internationale. En attendant son ascension vers le titre européen, Raphaël Tronché organise le 27 septembre prochain la deuxième édition de Heart Boxing Show, à Sportica Gravelines (59).

3 Commentaires

  1. Excellent interview, une personnalité vraiment hors du commun qui mériterais une meilleur exposition médiatique (merci à la LaSueur)…je lui souhaite un maximum de réussite; mais quand on voit les affres de la négociation je pense qu’il va vite se tourner vers ses autres domaines de prédilections tant il me parait multi-talentueux.

  2. Comment YOKA peut-il dire que TRONCHE le craint. Tony me fait bien rire lui qui gagne bien plus que le champion de France et qui en plus veut imposer ces conditions.

    Au lieu de dire qu’il est crains, il devrait accepter le partage équitable, monter sur le ring et arrêter de chercher des excuses et des prétextes comme avec SPONG.
    Pour info, TRONCHE n’a pas choisi tous les adversaires qu’il a affronté contrairement a YOKA qui la plupart du temps choisi ses adversaires.
    Le mensonges et la manipulation ne dure qu’un temps, un jour ou l’autre la vérité incontestable sortira sur le ring.
    YOKA continue a tentrainer tu n’es pas prêt……..

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here