Test – NIKE HYPERREV 2016

Avec un nom de site comme le nôtre, il fallait bien qu’à un moment on mouille le maillot. Et pour faire ça bien jusqu’au bout, on a décidé de tester de l’équipement pour vous.

A l’affiche aujourd’hui, la Nike Hyperrev 2016. Sortie en Janvier, Nike a décidé de casser le code design de la collection Hyperrev en optant pour un modèle semi-montant. Le haut de la chaussure est une sorte de chaussette, ce qui est en vogue chez les fabricants en ce moment. 3 coloris disponibles actuellement (gris, noir, rouge) plus 1 pour la « March Madness ».

Comme on vous aime et qu’on aime vous rendre la vie facile, on a décidé de découper le test en 5 parties :

  • Le gros défaut
  • Les parties améliorables
  • Les classiques
  • Les petits plus
  • Le détail qui fait la différence

 

nike hyperrev 2016 red

Let’s go baby !

 

  • Enfiler la chaussure est une vraie mission !! La chaussette possède un haut assez rigide qui empêche le pied de rentrer facilement. Alors si vous êtes du genre retardataire, évitez.
  • Le scratch n’est pas parfait, loin de là. Il apporte un maintien supplémentaire, mais pourquoi est-il aussi rigide ? La technologie Hyperfuse est trop rigide pour ce genre de scratch. Le matériau est tellement rigide qu’un gros changement de direction (à la Derrick Rose) oblige le scratch à se décrocher. Certes cela n’arrive pas à toutes les actions, mais cela reste frustrant pour un joueur jouant sur ses qualités d’explosivité.

Le confort sur le dessus de la chaussure est largement perfectible. Le Mesh de la chaussette est tellement fin qu’on peut quasiment ressentir le serrage des lacets sur la peau.

  • L’amorti de la chaussure reste classique, mais de bonne facture. Il est entièrement assuré par la technologie Zoom de Nike bien connu. L’arrière de la chaussure est un petit peu original sur ce plan puisque le talon est un petit peu surélevé, ce qui donne une bonne sensation pendant la course.

La durabilité de la chaussure est bonne grâce à l’utilisation de matériaux légers, mais résistants (Mesh et Hyperfuse). Comme dit précédemment le scratch est très solide.

Le prix est raisonnable et classique : 110€ sur tous les sites habituels.

Le poids reste dans la norme des chaussures actuelles avec ses 355g sur la balance.

  • La nouvelle forme mi montante permet un meilleur maintien de la cheville. Même si le haut est souple, les lacets s’adaptent parfaitement au pied et soutiennent correctement la cheville.

On ajoute à cela une coque au niveau du talon qui permet au pied de rester fixe sur les changements d’appuis sans risque d’entorse (parole de blessé !).

Le design est original ce qui est appréciable, tout le monde veut se démarquer que ce soit pour avoir la balle ou pour avoir le style.

Le confort de la chaussure est appréciable de par sa construction (une seule pièce) et ses matériaux (Mesh + néoprène).

  • La traction et l’accroche de la chaussure est exceptionnel ! on l’a testé sur plusieurs types de terrains (parquet, synthétique, et outdoor) et jamais de problème. Les changements de direction sont efficaces et l’arrêt très rapide. Cela s’explique par une semelle d’usure avec un imprimé diamant (ou losange) multidirectionnel qui s’adapte à toutes les situations. De plus elle est extrêmement solide et ne prend pas la poussière donc pas besoin d’essuyer votre chaussure toutes les deux minutes.

 

Avis final : Une chaussure de grande qualité dans la lignée des modèles précédents avec un prix toujours raisonnable.

Pour quel type de joueur ? Arrière ou ailier plutôt mobile.

Une note ? Bon allez puisque vous insistez un bon 16,5/20

N’oubliez jamais l’équipement ne fait pas le joueur, mais ça aide. Peace out !

nike hyperrev 2016 nike red
By Maxim

Leave A Comment

Your email address will not be published.