Tony Yoka a été suspendu un an pour infractions aux règles antidopage. S’arrêter une année serait dramatique pour le Français.

Ayant manqué trois contrôles antidopage en un an, Tony Yoka a été condamné à un an de suspension ferme par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD). Le camp du boxeur a d’ores et déjà prévu de faire appel de la cour d’état. La Fédération Française de Boxe l’avait condamné à un an de suspension avec sursis pour ces mêmes infractions. Professionnel depuis l’année dernière, le boxeur de 26 ans présente un bilan impeccable de 5-0 (4 KOs).

On en parlait dernièrement dans notre podcast, Yoka a débuté tard chez les professionnels. Attendre un an serait préjudiciable pour la suite de sa carrière. Dans sa deuxième année chez les pros, il doit engranger. Il est à noter que Yoka n’est suspendu qu’en France ! Il pourra donc boxer à l’étranger (avec une fédération ne reconnaissant pas la législation mondiale antidopage). Cela pourrait être une option à envisager. Le boxeur se construirait ainsi aux États-Unis, un peu plus dans l’ombre et gagnerait en expérience. Pour le moment toutefois, ce n’est pas d’actualité. Il avait ainsi dit sur Infosport en mars dernier « On me parle de boxer à l’étranger, mais moi, ça ne m’intéresse pas. J’ai toujours dit que je voulais boxer dans mon pays, apporter la première ceinture de champion du monde poids lourds ici. » Il a eu le temps de changer d’avis depuis…

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here