Boxe – Nouvel épisode de la conquête, Tony Yoka faisait face à Martin Bakole pour un nouveau main-event pour le champion olympique 2016.

Martin Bakole représentait un nouveau test pour le Français Tony Yoka. Un choc qui devait se disputer en 10 rounds, face à un adversaire mieux classé que le Frenchie.

Round 1 : Face à un adversaire bien plus lourd, Tony Yoka encaisse un puissant crochet au premier round. Il vacille légèrement et le champion olympique reste sur le reculoir. Il finit par être envoyé au tapis pour la première fois de sa carrière, dès le 1er round.

https://twitter.com/LaSueur_off/status/1525584800333148163

Round 2 : Sur un nouveau crochet du gauche, il sonne encore le Français qui chancèle au début du second round. Le jab de Yoka commence à se régler sur cette reprise, et sur un direct Yoka touche durement son adversaire. Bakole reste toutefois bien en place.

https://twitter.com/LaSueur_off/status/1525585108874428419

Round 3 : Yoka débute fort avec une droite puissante, mais est directement pris en contre par son adversaire. Si le Français se déplace toujours aussi bien, il est considérablement gêné par la puissance adverse.

Round 4 : Toujours aussi compliqué pour Tony Yoka d’avancer dans cette reprise. Le Français n’accuse pas plus de dégats sur ce round. À l’entre round, son coach Hunter lui demande désormais de prendre les reprises les unes après les autres…

Round 5 : Nouveau knockdown pour Tony Yoka alors que sa cheville droite tourne. Il est tout de même compté par l’arbitre pour avoir mis le point au sol. Bakole est déterminé à en finir.

SUR LE MÊME SUJET :

Round 6 : Tony Yoka est toujours sur le reculoir face au tank Bakole. Le Français change alors de niveau et touche au corps, mais rien ne semble faire effet, pour le moment.

Round 7 : Tony Yoka accélère sur la reprise, les uppercuts passe, et les combinaisons aussi. Malheureusement pour lui, Bakole ne bronche toujours pas !

https://twitter.com/LaSueur_off/status/1525592494142066693

Round 8 : Le champion olympique touche sur cette reprise, sans doute sa meilleure. Mais les coups ne semblent pas marquer son adversaire. Qu’importe, il devrait normalement empocher le round.

Round 9 : Plus actif, Bakole se permet même de chambrer le Frenchie. En confiance, il travaille en jab et reste menaçant en bras arrière. S’il est toujours mobile, Yoka peine à se monter offensif.

Round 10 : Touché en jab par Bakole, Yoka n’arrive pas à avancer. Le Congolais chambre durant tout le round, sûr de sa victoire. 96-92, 95-93, 94-94, victoire de Martin Bakole par décision majoritaire !

Partager cet article

Crédits photosCanal+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. TARS

    C’en est déjà terminé de la fameuse conquête chère à Canal.
    La boxe a ceci-dit un vrai problème avec ses juges. Donner 94-94 je trouve ça c’est assez honteux, cela implique d’avoir donné beaucoup de rounds gagnants à un Yoka qui passait à la fin le clair de son temps à courir autour du ring tout en encaissant des coups dès qu’il a du se rapprocher.
    Ça entache une belle victoire de Bakole qui à part 2 rounds de récupération n’a jamais paru en difficulté et au contraire tout le temps en maîtrise même lors des rounds où il a baissé le pied pour récupérer.
    Je trouve ceci-dit assez incroyable le manque de préparation de Yoka pour ce combat. Je ne sais pas ce que son staff lui propose en terme d’entraînement et de sparring-partner mais il a semblé perdu face à la puissance et la résilience de Bakole. Peut-être l’ont-il un peu trop préservé (en prenant son adversaire de haut?). Si c’est le cas, à sa place, je partirais sur une autre team pour mon prochain combat..

    Répondre
  2. Nemraude

    94-94… B*rdel mais srx ?

    Répondre
  3. Richard

    Ce qui me choque personnellement, c’est l’attitude qui a été affichée par les médias Français par rapport à ce combat.

    En fait, je ne peux pas comprendre qu’un combat d’une telle ampleur disparaisse complètement des écrans, après seulement 24H.

    Est-ce parce que Tony YOKA a perdu?

    Répondre