UFC 200 – Apocalypse : Las Vegas

Preview du plus grand événement de toute l’histoire de l’organisation : UFC 200. Lesnar, Hunt, Silva, Aldo, Tate, Velasquez, ils sont tous là.

Tapis. Les jeux sont faits, rien ne va plus. Las Vegas, une onde sismique préhistorique est sur le point de venir vous percuter pleine bourre. Elle s’appelle UFC 200

Cette nuit, au terme de 3 soirées successives de pure folie pendant lesquelles Eddie Alvarez a décalqué Dos Anjos sans pitié, Joanna jedrzejczyk aura défendu son titre non sans passer par une guerre totale avec Claudia Gadhela ou encore Derrick Lewis et Roy Nelson qui auront tout simplement rebooté « King Kong » : nous arrivons au terminus.

Sur la carte de l’UFC 200, n’importe quel combattant pourrait à lui seul être la tête d’affiche d’un événement de taille normale. Du premier au dernier combat, c’est du « main event material ». Et ce que ça veut dire les copains, les copines et les copéistes, c’est que de la première à la dernière minute cette nuit, on va avoir droit au plus haut niveau mondial de MMA avec les meilleurs des meilleurs en action juste pour nos yeux réjouis et reconnaissants.

Jim Miller vs Takanori Gomi – ils ont tout vu, tout entendu, tout connu, et ils reviennent nous offrir un combat de légendes qui n’a statistiquement, vu leur pedigree quasiment aucune chance de se terminer à la décision.

Gegard Mousasi vs Thiago Santos – Si le combat reste debout, vous serez témoins de la rencontre bigarrée de deux monstres du stand-up. Tendance plus Muay-Thaï pour Santos, plus kickboxing pour le « Dreamcatcher ». Connaissant les deux loulous les chances que ça aille au sol sans assez maigres, mais si ça devait arriver alors ne vous inquiétez pas, tout deux ont largement assez de bagage pour faire vibrer de bonheur les afficionados du passage de garde tout en  souplesse et du ponçage de nez en ground & pound.

Diego Sanchez vs Joe Lauzon – à coup sûr le combat de la nuit. 20 bonus post-fights à eux deux (dont 7 « Fight of the Night » pour Sanchez et 6 pour Lauzon), c’est la rencontre la plus explosive de cette carte. Diego est tout simplement taré, son truc préféré c’est une foi que le combat commence à chauffer de baisser les mains et d’essayer de forcer l’adversaire à un pur et simple échange chacun son tour des plus grosses mandales en stock ! Parfois ça marche, parfois moins, mais face à Lauzon qui n’a jamais entendu parler du conseil « joue la sécurité », ça ne peut que faire un feu d’artifice.

Sage Northcutt vs Enrique Marin – personne n’a jamais entendu parler de Enrique Marin, ce combat c’est uniquement un combat de lancement pour Super Sage. Et si l’UFC lui donne une chips alors que toute la carte et remplie de prédateurs intergalactiques, c’est pour le show. Du haut de ses 20 ans, Northcutt pourrait bien être la future star de l’organisation, mais pour que ça prenne en épaisseur, il faut lui filer de quoi se faire les dents et c’est bien ce que Dana White, Joe Silva et Lorenzo Fertitta ont mis en place avec ce combat. Attendez-vous à une démonstration et un finish ultra-spectaculaire.

TJ Dillashaw vs Raphael Assunçao – là ça commence à avoir des implications directes pour un titre. TJ, le champion sortant est ici confronté au monstre absolu de la division, un mini-panzer qui s’il n’était pas constamment miné par les blessures aurait déjà disputé le titre. Techniquement ce combat sera une vitrine, et ne serait-ce que pour l’éblouissante beauté des déplacements et de la technique de Mr Dillashaw, faites-nous confiance vous ne voulez pas rater la rencontre.

Johny Hendricks vs Kevin Gastelum – Hendricks, après avoir combattu GSP, Lawler et tout ce que la division Welterweight compte de superprédateurs, est dans la tourmente après avoir pris une magistrale déculottée des mains de kickboxer de génie Stephen Thompson . Johny était apparu l’ombre de lui même, plus chétif, timide et bien moins puissant qu’à l’accoutumée, il nous tarde de découvrir quelle version l’ancien Champion présentera ce soir. En face, un mec qui a autant de mal à perdre les kilos pour faire le poids, mais tout aussi redoutable : Kevin Gastelum. Vainqueur de « the Ultimate Fighter 17 » en middleweight, il a prouvé qu’il faisait aussi partie de l’élite en Welterweight et qu’il était un sérieux prétendant pour le titre. Les deux étant d’incroyables lutteurs, mais surtout des puncheurs surpuissants (surtout Big Johny en fait), le match s’annonce fascinant.

Cat Zingano vs Julianna Pena – Un combat avec une influence directe sur la prochaine prétendante au titre bantamweight. Cat Zingano, qui n’a pas combattu depuis sa défaite fâcheuse en 14 secondes contre Ronda Rousey, a déjà battu par KO les deux femmes qui se disputeront la ceinture ce soir. Oui oui, nous sommes en présence de la mort dans cette catégorie. En face Pena, la #5 mondiale affiche un solide résumé de 7 victoires pour 2 défaites, et aura à cœur de prouver qu’il faut compter sur elle pour les prochaines années.

Cain Velasquez vs Travis Browne – là on touche aux gros morceaux. On est en poids lourds, Cain doit se racheter de sa terrible défaite pour le titre contre Werdum par soumission, et qui de mieux pour remettre les pendules à l’heure qu’un Hawaiien de 2 mètres qui se déplace comme un chat et frappe comme un bœuf. Est-ce que Velasquez sera en mesure d’appliquer sa légendaire pression contre un Heavyeight aussi mobile et dangereux que Hapa ? Est-ce que Browne réussira à placer un de ses uppercuts de l’espace qui enrhument même lorsqu’ils manquent leur cible ? Réponse ce soir.

José Aldo vs Frankie Edgar – sans doute le combat le plus passionnant de cette carte. Aldo, invaincu sur 10 ans avant de rencontrer Conor, doit absolument rappeler à la division Featherweight qui il est. Il a déjà battu Edgar, mais le combat avait été plus que serré, et depuis le Roi Brésilien n’a pas montré beaucoup de signes de progression, tandis que Frankie, depuis ce fameux soir a annihilé tout ce qui se trouvait sur son passage, et on ne parle de pas de boîtes de conserve : Cub Swanson, Urijah Faber ou encore Chad Mendes. Pour la ceinture intérimaire (en attendant que Conor revienne), cette rencontre va symboliser le dur retour à la réalité pour une des deux légendes. Mais surtout techniquement nous serons les chanceux témoins d’un ballet qui s’apparentera plus à une toile de Maître qu’un combat en cage. Attention les mirettes.

Daniel Cormier vs Anderson Silva – Remplaçant de dernière minute de Jon Jones, Anderson n’est ni plus ni moins qu’un des 3 meilleurs combattants de tous les temps. Avec lui on ne sait jamais à quoi s’attendre et la sentence peut partir de n’importe quel membre, mais face au bloc de granit rompu à la lutte qu’est Cormier, ça risque d’être chaud de mettre quoi que ce soit en place. Le matador contre le Taureau. Embrochage ou banderilles ? Avec ou sans mise à mort ? On en sait pas plus que vous mais nom d’une blette on en peut plus d’attendre..

Brock Lesnar vs Mark Hunt – Si ça va au sol, Hunt est mort. Si ça reste debout, Lesnar est mort. On parle là de deux bestiaux qui sont obligés de cutter du poids pour passer sous la barre des 120 kilos. L’un est un lutteur de calibre international et monstre athlétique, l’autre est un cube Néo-Zélandais ancien champion de kickboxing qui tue tout ce qu’il touche. On serait vraiment étonné que la cage ne s’écroule pas.

Miesha Tate vs Amanda Nunes – Miesha, une incarnation féminine de Rocky, a récemment remporté le titre de haute lutte après un combat d’anthologie avec Holly Holm. Ultra performante partout, elle est néanmoins connue pour avoir des problèmes face aux strikeuses de calibre mondial. Amanda Nunes malheureusement, c’est exactement ça : des combinaisons rapides, propres et surpuissantes qui ne sont pas là pour faire joli et un grappling des plus légitimes. Mais Tate en a vu d’autres, et des beaucoup plus intimidantes. Ne vous en faites pas pour elle, elle prendra le nombre de ramponneaux nécessaires, mais si elle n’est pas mise KO avant, elle trouvera bien un  moyen de clore l’affaire !

Voilà pour un petit résumé succinct qui vous aura on espère mis l’eau à la bouche, en tout cas à La Sueur on a déjà prévu de passer la nuit devant notre écran…

Rust

Photo By: ufc
3 Discussions on
“UFC 200 – Apocalypse : Las Vegas”

Leave A Comment

Your email address will not be published.