UFC 258 – Ce dimanche matin, le champion welterweight Kamaru Usman, va mettre sa ceinture en jeu pour la troisième fois, face au numéro 2 au classement, Gilbert Burns. Décortiquons ici, l’ensemble de la carte et ses enjeux.

Carte Pré-préliminaire (0H30) :

Gillian Robertson vs. Miranda Maverick (Poids mouche) : Une carte qui démarre par un combat de jeunes, entre Maverick (8-2, 23 ans) et Robertson (9-5, 25 ans). La première, sort d’un début réussi à l’UFC, en octobre dernier face à Liana Jojua. Combat conclu par le médecin à la suite d’une impressionnante coupure sur le nez de la Géorgienne. De son côté, la Canadienne Robertson sort d’une difficile défaite face à la dangereuse Taila Santos, cette défaite a mis fin à une série de deux victoires. Les deux combattantes possèdent un background de Jiu Jitsu Brésilien et ont chacune gagné la majorité de leurs combats par soumission, une possible confrontation de pur grappling en vue ?

Gabriel Green vs. Philip Rowe (Poids mi-moyens) : Sur une série de sept victoires consécutives et avec un finish rate de 100%, Philip Rower (7-2) fera ses débuts à l’UFC. Un contrat obtenu grâce à sa performance au Dana White’s Contender Series, où il finira par TKO Leon Shahbazyan, frère d’Edmen Shahbazyan. Son adversaire Gabriel Green (9-3), ancien pensionnaire du Bellator, a raté ses débuts à l’UFC en mai dernier face à Daniel Rodriguez, il tentera de se relancer ce samedi. Les deux hommes affichent tous deux un finish rate de 100%, un combat qui se finira très probablement avant les 15 minutes réglementaires…

Carte préliminaire (2H00) :

Andre Ewell vs. Chris Gutiérrez (Poids intermédiaire, 140 livres) : À la suite de l’annulation tardive du choc entre Pedro Munhoz et Jimmie Rivera le 9 février, l’UFC a appelé à la rescousse Ewell (17-6) et Gutierrez (15-4-2), autorisant les deux hommes à combattre 5 livres au-dessus des 135 livres de la catégorie. Andre Ewell est sur une série de deux victoires consécutives, toutes deux obtenues sur décision partagée. De son côté, Chris Gutierrez sort d’une égalité face à Cody Durden, qui a mis fin à une série de trois victoires consécutives, il reste tout de même invaincu à l’UFC depuis 2019.

Polyana Viana vs. Mallory Martin (Poids paille) :  La Brésilienne Polyana Viana (11-4) a connu une année 2020 déterminante, après avoir passé une saison 2018-2019 catastrophique avec trois défaites d’affilée, elle n’était pas loin de voir son aventure à l’UFC prendre fin. Elle a su remettre sa carrière sur de bons rails, en soumettant Emily Whitmire dès le premier round en août dernier. De l’autre côté de la cage, Mallory Martin (7-3) connaîtra son troisième combat dans la promotion, avec un bilan actuel d’une défaite pour une victoire. Elle sort d’une victoire par soumission au premier round sur Hannah Cifers, qui lui vaudra le bonus Performance of the Night.

Belal Muhammad vs. Dhiego Lima (poids mi-moyens) : Présent à l’UFC depuis 2016, Belal Muhammad (17-3) affiche un respectable parcours de huit victoires pour trois défaites, il est actuellement sur une série de trois victoires et a fait son apparition dans le top 15 welterweight en juin dernier. Il fera face à Dhiego Lima (15-7), petit frère du multiple champion Bellator, Douglas Lima. Après un parcours pré-UFC en dents de scie, le brésilien est depuis sur une série de trois victoires, la dernière remontant à fin 2019. Une blessure au cou début 2020 l’a poussé en retrait de l’octogone durant cette année, il fera donc son retour ce samedi avec le statut d’outsider, face à un combattant plus actif et régulier que lui.

Rodolfo Viera vs. Anthony Hernández (Poids moyens) : Le phénomène Rodolfo Viera is back! Si vous n’avez jamais entendu parler de cet homme, sachez qu’il est quatre fois champion du monde de Jiu Jitsu Brésilien et vainqueur de sept coupes du monde dans la discipline, il affiche un record démentiel en JJB de 100 victoires pour seulement neuf défaites. Depuis sa transition en MMA en 2017, le brésilien est invaincu à 7-0 et possède un finish rate de 100%, dont deux combats à l’UFC (le dernier remontant à mars 2020). Tout cela dans un corps digne d’une statue de la Grèce antique, à se demander comment un tel monstre arrive à peser les 84kg réglementaires. Son adversaire, Anthony Hernandez (7-2 (1)) va avoir le statut d’outsider. Lui qui n’a obtenu qu’une victoire en trois confrontations à l’UFC, celle-ci remontant à mi-2019 sur Jun Yong Park. Il sort d’une défaite en mai dernier, face à un autre Hype Train, du nom de Kevin Holland.

Carte Principale (4h00) :

Ricky Simon vs. Brian Kelleher (Poids plume) : Les deux combattants devaient initialement s’affronter le 20 janvier dernier, Kelleher (22-11) a cependant été testé positif au COVID quelques jours avant le combat. Le Belge Gaetano Pirello a donc fait ses débuts à l’UFC en short-notice contre Ricky Simon (17-3). L’Américain s’en est sorti avec une prestation convaincante et une victoire par soumission au deuxième round. Peu attentiste, il fait son retour dans l’octogone dès samedi pour affronter l’homme qu’il devait initialement combattre, Brian Kelleher. Le New-Yorkais sort, quant à lui, d’une année 2020 très active avec quatre combats pour trois victoires, dont une dernière en septembre, obtenue par soumission sur Ray Rodriguez en seulement 39 secondes.

Maki Pitolo vs. Julian Marquez (Poids moyen) : Absent depuis juillet 2018, Julian Marquez (7-2) fera son retour à l’UFC ce samedi face à l’Hawaiien Maki Pitolo (13-7). Ce dernier, sort de deux défaites face à Darren Stewart et Impa Kasanganay. De son côté, Marquez sort d’une lointaine défaite face à Alessio Di Chirico.

Kelvin Gastelum vs. Ian Heinisch (Poids moyen) : À 29 ans, Kelvin Gastelum (15-6) n’a affronté que les plus gros tueurs de la catégorie welterweight et middleweight : Woodley, Adesanya, Weidman, Bisping, Till, Hendricks, Belfort… Ce parcours périlleux l’a amené à avoir une carrière irrégulière, enchaînant des séries de victoires puis de défaites. Actuellement sur une série de trois défaites consécutives, l’UFC lui accorde un adversaire qui partira avec un statut d’outsider, Ian Heinisch (14-3).

L’Américain a connu un parcours personnel atypique, après avoir été recherché par les autorités hollandaises pour trafic de drogue, il a fini emprisonné en Espagne pour le même motif. Il connaîtra la rédemption à son retour aux États-Unis, où il se concentrera uniquement sur le MMA, il signera à l’UFC fin 2018. Aujourd’hui, il sort d’une victoire par TKO au premier round face à Meerschaert, qui lui a permis de sortir d’une série de deux défaites consécutives.

Maycee Barber vs. Alexa Grasso (Poids mouche) : Après avoir fait ses débuts dans la promotion en 2018, à seulement 20 ans, Mayce Barber (8-1) est devenue la deuxième plus jeune combattante féminine de l’histoire de l’UFC, derrière Page Van Zant. L’année suivante, Mayce « The Future » Barber a connu une série de trois victoires consécutives, toutes par KO, la propulsant dans le top 10 mondial. Certains l’ont même pensé capable de battre le record de Jon Jones en devenant championne avant ses 23 ans. C’était sans compter le coup d’arrêt signer par Roxanne Moddaferi début 2020, qui gagnera par décision unanime face à la jeune américaine. Combat dans lequel Maycee Barber s’est rompu les ligaments croisés du genou gauche. En plus de cette défaite mettant fin à son invincibilité, la prometteuse combattante a dû s’absenter de l’octogone durant le reste de l’année afin de se rétablir de cette blessure.

Elle affrontera ce samedi, en co-main event, Alexa Grasso (12-3). La Mexicaine a connu un parcours difficile en strawweight de deux victoires pour trois défaites. Malgré un dernier combat dans la catégorie perdu par une décision très contestable face à Carla Esparza, fin 2019. Après cela, elle prendra la sage décision de montée en catégorie Flyweight (125 livres). Elle a fait ses débuts dans la catégorie en août dernier face à Ji Yeon Kim, un combat que la Mexicaine dominera de bout en bout.  Désormais classée 15e de la catégorie, elle fera un grand saut en avant, en affrontant Maycee Barber classée 10e.

UFC 258 Usman v Burns: Weigh-Ins
Photo par Jeff Bottari/Zuffa LLC

Kamaru Usman vs Gilbert Burns (pour la ceinture, poids mi-moyen) : Dans l’ombre de Khabib Numagomedov, le Nigerian Kamaru Usman (17-1) est depuis 2 ans maintenant, l’un des champions les plus dominants de l’organisation. Sur une impressionnante série de seize victoires sans défaite, dont douze à l’UFC. Il tentera ce samedi de rejoindre Jon Jones, GSP, Khabib et Demetrious Johnson dans le club très fermé, des combattants sur une série de treize victoires consécutives. Malgré son évidente domination dans la catégorie, Kamaru Usman essuie de nombreuses critiques, notamment pour son style en lutte pure et Thai Clinch que les fans de striking n’apprécient pas. Ces critiques ont été d’autant plus fortes en 2020, quand durant sa seule défense de titre de l’année, le champion a décidé de refuser de boxer avec Jorge Masvidal, préférant une domination de 25 minutes en grappling. Si certains de ses détracteurs prévoient un combat équivalent ce samedi, ce ne sera sûrement pas le cas, quand l’on connaît le calibre de son adversaire, Gilbert Burns (19-3).

En effet, le brésilien et ancien partenaire d’entraînement d’Usman sous Henry Hooft, est l’un des meilleurs grapplers de la catégorie en étant sacré quatre fois champion du monde de Jiu Jitsu brésilien. Il combine à cela une boxe surpuissante, qui lui a permis d’être le seul à mettre Demian Maia KO en 11 ans, en mars 2020. Sur une série de six victoires consécutives et avec un finish rate de presque 75%, le numéro 1 au classement contender se présente comme un sérieux candidat pour mettre fin au règne d’Usman. Face à un aussi bon grappler, le champion pourra-t-il mettre en place sa lutte ?  S’il décide de boxer comme face à Colby Covington, pourra-t-il tenir 25 minutes face à la puissance du brésilien ? Tant de questions qui trouveront leurs réponses ce dimanche aux alentours des 7h, et qui montre, tout l’intérêt de ce combat pour le titre dans l’une des catégories les plus attractives.

Par Abdessamad P.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *