En avril 2019, Kelvin Gastelum et Israel Adesanya nous offraient le combat de l’année. Battu ce soir-là, l’Américain traîne toujours cette défaite avec lui…


Lors de l’UFC 236, Kelvin Gastelum affrontait Israel Adesanya pour la ceinture intérimaire middleweight, et le droit de faire face au champion Whittaker. Après une véritable guerre, c’est bien KG qui s’est incliné par décision unanime. Poussant Adesanya dans ses retranchements comme jamais, l’Américain a cependant sombré lors du 5e round. Depuis, il traîne cette défaite, et regrette même d’avoir affronté Till quelques mois plus tard. On espère pour lui qu’il pourra rapidement effacer cela (via MMA Junkie).

« Je suis très fier de l’effort que j’ai mis dans ce combat et de ce que nous avons fait dans ce combat malgré les circonstances. Et je suis très fier de ce combat parce que j’ai dû faire beaucoup de choses que je n’ai pas pu à faire dans beaucoup d’autres combats. J’en suis très fier. Mais en même temps, ce n’est pas pour cela que je me suis lancé dans le sport, pour regarder en arrière et dire ‘Je l’ai presque fait. J’étais si proche’. Non, mec. Je ne vais pas être une de ces personnes. »

« Quand les gens me disent: ‘Tu étais si proche’, ça craint. Ça ronge mon âme. Ça me brûle de savoir que j’étais si proche, et je ne laisserai pas ça recommencer. »

« J’étais vraiment impatient de revenir. J’avais fait plus de dégâts à mon corps que je ne l’avais probablement imaginé. Je n’étais pas là mentalement. Je n’étais pas là physiquement ou émotionnellement dans le combat contre Darren Till. Je n’ai même pas l’impression d’avoir perdu contre lui, juste à cause de ce que je ressentais. Je n’avais pas vraiment envie d’être là, pour être honnête. »

« Je suis content de prendre ce temps pour soigner mon corps, soigner mon esprit, tout soigner. Je me prépare à faire un autre run. Je suis encore jeune. J’ai 28 ans. Je n’ai même pas 30 ans. Je n’ai même pas encore atteint mon apogée. Je crois toujours en moi. Je crois toujours que je vais être champion. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here