MMA – L’organisation est redoutable quand il s’agit de ses intérêts financiers. L’UFC fait du lobbying dans un but bien précis.

Plus que jamais, les questions autour des gains de l’UFC par rapport à ceux des athlètes font rage. Ainsi, de nombreuses stars clament désormais haut et fort qu’il existe un véritable problème de redistribution. Aujourd’hui, ils sont de plus en plus à se plaindre d’un salaire pas à la hauteur. Parmi ces derniers, on pourrait citer Francis Ngannou, Jon Jones, Jorge Masvidal ou encore Henry Cejudo. Et la dernière nouvelle au sujet de l’UFC pourrait ne rien arranger. En effet, l’UFC fait du lobbying pour conserver le statut précaire des athlètes.

Il faut savoir qu’au sein de l’organisation, l’ensemble du staff est considéré comme salarié. Cependant, les athlètes disposent d’un statut plus précaire. Aussi, ces derniers sont équivalents à des autoentrepreneurs ou freelance en tant que « Independent Contractors ». Ils ne jouissent ainsi pas de protection sociale, ou de mutuelle, à l’inverse des salariés. Le média « BloodyElbow » nous apprends que l’UFC fait justement tout pour que cela ne change pas.

SUR LE MÊME SUJET :

Actuellement au sénat Américain, la loi autour de ces Independent Contractors pourrait changer. Ainsi, cette notion d’indépendant pourrait devenir moins précaire. Sous certaines conditions, les indépendants pourraient être considérés comme des salariés, avec les avantages qui vont avec. Une situation qui ne fait forcément pas les affaires de l’UFC. En coulisses, l’organisation fait ainsi tout pour les athlètes conservent leur statut actuel d’Independant Contractor. Aux Etats-Unis, il est plus facile d’observer de près les activités des lobbys. Puisque ces données sont publiques, l’UFC agit à découvert. Voilà qui pourrait raviver la volonté des athlètes à créer une union dans le but d’obtenir davantage de droit.

Que pensez-vous de ces agissements de l’UFC ?

Partager cet article

SourceBloodyElbow
Crédits photosUFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    J’en pense qu’ils devraient arrêter de se prendre pour Rotschield et devraient laisser la loi passer.
    Quitte à réduire le nombre de places à l’UFC pour avoir moins de fighters à couvrir de soins médicaux et autre avantage de salarié normal.
    Qualité > quantité.

    Répondre
    • Josh

      Va donc dire ça à Dana White, haha

      Répondre