Battu à l’UFC Vancouver face à un Tristan Connelly prévenu en short-notice, Michel Pereira a fait le show mais a déjoué. Il s’est expliqué de cette semaine de contre-performances.

La semaine passée, Michel Pereira a fait du grand n’importe quoi. Il a d’abord manqué sa pesée, et donc été amputé de 20% de son salaire. Le Brésilien a ensuite perdu son combat, face à un habituel lightweight, énorme outsider, qui faisait ses débuts UFC, et prévenu 5 jours avant. Leur combat, élu « Fight of The Night », devait rapporter 50 000$ aux deux hommes. Comme Pereira avait manqué la pesée, ses 50 000$ ont été entièrement reversés à son adversaire… On précise également qu’il a perdu le combat en faisant n’importe quoi !

Dans un communiqué, il a expliqué sa semaine : « Les gars, beaucoup de mauvaises choses sont arrivées. J’étais fatigué, mais pas à cause de ce que je faisais dans la cage, mais à cause de la weight-cut énorme faite. J’ai coupé 17,5 kg par moi-même, sans personne pour m’aider. Je devais faire avec le stress lié à l’aide apportée à mon homme de coin pour son visa, qui n’était pas là. Tout le monde avait quelqu’un pour être aidé, j’étais seul là-bas. Ce n’est pas une excuse, mais je sais que je suis un combattant qui grandit au fur et à mesure des rounds. Mais j’étais fatigué quand mon corps s’est éteint au début du second round. […] Je me bats pour vous, pour faire un spectacle pour vous. Soutenons plus et critiquons moins. Je combats de cette façon pour rendre l’UFC plus amusant. »

SUR LE MÊME SUJET :

[tweet https://twitter.com/UFCEurope/status/1173221175494926336]

Partager cet article

Tags UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.