MMA – Tom Aspinall va affronter son premier adversaire du top 10 en la personne d’Alexander Volkov, n°6 des poids-lourds. Un sacré test, pour lequel il reconnaît ne pas partir favori.

Après avoir battu Sergey Spivak, alors classé 14e, le 4 septembre dernier, Tom Aspinall reçoit déjà ce samedi son premier très gros test : un main event à Londres, devant son public, face au redoutable Alexander Volkov, n°6 de la catégorie poids-lourds. Un sacré bond au classement pour Aspinall qui devait initialement affronter Shamil Abdurakhimov, classé 10e. S’il a toujours été présenté comme un prodige, comparé notamment à Cyril Gane pour sa vitesse d’exécution et sa technique, Tom Aspinall n’est pourtant pas du genre à vouloir brûler les étapes.

Le test du public

Un premier main event, un premier affrontement en cinq rounds, et même une première fois devant du public pour lui. « Ca fait beaucoup de choses à gérer. Je pense être prêt à les gérer, mais je ne sais pas encore », confesse avec humilité Tom Aspinall à l’interview avec BT Sport. « C’est pour ça que tu te testes, et nous verrons ça samedi ». Mais l’attention qui lui est portée plaît au natif de Manchester. « J’adore ça. Parce que jusqu’ici, même si c’était incroyable, j’ai eu l’impression que personne n’en avait vraiment quelque chose à faire de mes fights ».

Les gens qui m’ont vu jusqu’ici et pensent me connaître vont se prendre un rude réveil, j’ai montré 10% de mes capacités

Tom Aspinall sur BT Sport

Après deux apparitions à Abu Dhabi, sur Fight Island, Aspinall a en effet concouru à l’UFC Apex – chaque fois à huis-clos. « Il y a 50 personnes sur la semaine, alors que cette semaine, il y en aura 20.000. Je me sens important. Ca sonne superficiel, je sais, mais ça compte pour moi ! Je ne veux pas faire tous ces sacrifices pour me produire devant 50 personnes. Ce n’est pas ce que pour quoi j’ai signé », pointe-t-il.

SUR LE MÊME SUJET :

Quant à son adversaire, Aspinall ne s’en cache pas : « Sur papier, c’est un matchup très favorable pour lui. Volkov est très grand, même si les gens oublient que moi aussi. Il a énormément d’expérience, et beaucoup de fights en 5 rounds. Il a un style atypique, un bon striking, une bonne défense de takedown (…) La préparation a été difficile car il a un style de niche ». L’Anglais, lui, n’a jamais dépassé les deux rounds. « J’espère aller au-delà ! (…) Les gens qui m’ont vu jusqu’ici et pensent me connaître vont se prendre un rude réveil. Je crois avoir montré environ 10% de mon jeu jusqu’à présent ».

Pensez-vous que Tom Aspinall peut venir à bout d’Alexander Volkov samedi à l’UFC London, et se rapprocher d’une place de challenger pour la ceinture des poids-lourds ?

Partager cet article

SourceBT Sport
Crédits photosYouTube/UFC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.