Uriah Hall a failli mourir lors de sa dernière weight-cut

Très apprécié chez La Sueur, Uriah Hall connaît une carrière décevante pour le moment. Prime Time est revenu sur son dernier combat avorté contre Vitor Belfort.

Avec un bilan de 13-8 en carrière, Uriah Hall est évidemment capable du meilleur…comme du pire. Après une série de 3 défaites de suite, le Jamaïcain revenait bien en s’imposant par KO contre Krzysztof Jotko. Le 14 janvier dernier, il était prévu que Hall affronte Vitor Belfort…Malheureusement, le 13 janvier, le combat était annulé en raison de l’incapacité de Prime Time à faire le poids. Uriah Hall était même transporté à l’hôpital…

Dans une interview pour ESPN, le middleweight (- de 185 livres) s’est confié sur cette épreuve très difficile : « J’ai coupé le poids, et j’ai coupé le poids jusqu’à ce que je me retrouve à 187 livres, je crois. Et puis je me suis dit ‘OK, je ne sais pas si je peux y aller plus’. Et j’allais payer cette amende, qui est comme 20% de ce que l’on gagne. Mais je suis tellement discipliné que je me dis: ‘je n’ai jamais manqué de poids… Je vais le faire.’»

« Je finis par être à 185.6 livres, ce qui voulait dire que je faisais le poids. Et je me souviens juste de me sentir bien, ‘laissez-moi juste descendre à la balance’. Je marchais vers l’ascenseur, boum, comme ça je me suis effondré. Je ne savais plus où j’étais, je me suis réveillé, les gens étaient autour de moi… Je me suis réveillé à l’hôpital et je criais à l’eau. Je disais : ‘donnez-moi de l’eau, donnez-moi de l’eau!’ Ils me répondaient ‘on ne peut pas encore t’apporter de l’eau, on doit d’abord faire’, tout ce qu’ils ont à faire. Et je criais ‘donnez-moi de la putain d’eau!’ … Je n’ai jamais eu si soif de ma vie. »

« Tout au long de l’expérience, j’ai vraiment poussé mon corps jusqu’à ce que je sois littéralement prêt à mourir. Je me suis poussé au bord de la mort. C’était effrayant… Je l’ai fait tellement de fois et je me suis dit ‘ah, c’est juste mineur. Je suis sûr que je suis vraiment en manque, mais je suis sûr que je vais rebondir tout de suite’, parce que vous avez ensuite de l’eau en vous et votre corps revient à la normale. C’est comme ça que je le voyais… mais mon corps disait juste ‘non’ et je pense que mon rein était complètement en manque. Je n’avais pas réalisé à quel point le rein était important. »

Photo By: MMA.Uno

Leave A Comment

Your email address will not be published.