Back to 90’S: 1993 – L’ OM remporte la Coupe des Clubs Champions

Après le sacre de l’équipe de France à l’Euro en 1984 et à la Coupe du Monde 1998, la victoire de l’ OM (1-0) face au Milan AC en finale de Coupe d’Europe est l’un des plus grands moments du foot français de ces 30 dernières années. Retour sur cette finale magique (et truquée ?).

Le Parcours de l’ OM jusqu’en finale

En 1992-1993, le format de la Ligue des Champions (nommée à l’époque Coupe des Clubs Champions) est bien différent de celle qu’on connaît actuellement. S’il y a bien 32 équipes avec un club par pays, le format était quant à lui assez particulier. La Coupe des Clubs Champions commençait par des oppositions directes en aller/retour pour les trois premiers (dont un tout préliminaire). Les 8 équipes qui réussissaient à passer ses matches à éliminations se retrouvaient en phase de poules. Seuls les deux vainqueurs de groupe pouvaient accéder à la finale.

Exempt du tout préliminaire à l’instar des meilleurs clubs d’Europe, L’Olympique de Marseille se retrouve pour ce premier tour face aux nord-irlandais de Glentoran. Une formalité pour l’équipe de Barthez et Boli avec deux victoires nette et sans bavures 5-0 à l’aller et 3-0 lors du match retour. Pour le deuxième tour, c’est face au Dinamo Bucarest que Marseille doit faire face. Si le match aller en Roumanie a été compliqué avec au final un match nul 0 – 0, le match au Vélodrome se conclura par une victoire 2-0 avec un doublé de Bokšić.

Place aux matchs de poule, dernière étape avant la grande finale. Placé dans le groupe des Glasgow Rangers, l’ OM doit également faire face au FC Bruges et au CSKA Moscou. Malgré 3 matchs nuls dont 2 face à Glasgow, le plus sérieux concurrent pour accéder à la finale, Marseille parvient quand même à finir premier avec 3 victoires sur 6 matchs. On peut dire merci aux écossais et leurs 2 petites victoires pour 4 nuls.

Marseille a l’occasion de prendre sa revanche, elle qui en finale de la Champions League en 1991 avait perdu aux tirs aux buts face à l’Étoile Rouge de Belgrade.

  

L’adversaire : le Milan AC

Pour cette finale, L’ OM va faire face à l’un des cadors du football européen, le Milan AC. Fleuron de la Serie A, le club milanais est à l’époque en pleine euphorie notamment avec les titres de champions d’Europe remportés en 1989 et 1990. Dans ses rangs, c’est une véritable dream team avec les bataves Frank Rijkaard et Marco Van Basten, l’italien Paolo Maldini et le français et ex-marseillais Jean-Pierre Papin. Un adversaire redoutable pour Marseille, mais pas insurmontable.

 

Le Match

Ce match légendaire a lieu le 26 mai dans le stade mythique de Munich. Pour cette finale, l’entraîneur belge Raymond Goethals décide d’aligner le 11 suivant :

  • Fabien Bathez dans les cages
  • Bosile Boli et Marcel Desailly en défense centrale
  • Jocelyn Angloma et Eric Di Meco sur les ailes
  • Didier Deschamps, Franck Sauzée et Jean-Jacques Eydeli au milieu
  • Abedi Pelé à gauche
  • Alen Bokšić et Rudi Völler en attaque.

L’ OM remporte la Coupe des Clubs Champions - 11 de départ

Dans un match très fermé, la délivrance viendra de la part du défenseur Basile Boli, héros de toute une ville qui va marquer à la 44e minute d’un but de la tête. Blessé et souhaitant sortir, Bernard Tapie et Goethals décident finalement de garder Boli (au départ il ne devait même pas faire partie du 11 de départ) sur la pelouse, un choix risqué, mais finalement gagnant.

L’Olympique de Marseille devient ainsi le seul club français à remporter une Ligue des Champions. Pour Jean-Pierre Papin qui avait quitté la cité phocéenne juste après la finale perdue de 91, c’est une nouvelle désillusion. JPP et le Milan AC se rattraperont dès l’année suivante en remportant la coupe aux grandes oreilles contre le FC Barcelone sur un score sans appel de 4-0.

 

Bernard Tapie, l’homme du match ?

L’homme le plus heureux de la soirée sera sans aucun doute le Président de l’OM Bernard Tapie. En plein cœur d’une saison trouble avec l’affaire du match truqué OM-Valenciennes. Ce match de Champions League face au Milan AC n’est pas totalement clair non plus et aurait lui aussi été acheté. Plusieurs personnes, dont Jean-Pierre Papin ont en effet dénoncé des magouilles et des petits arrangements à coups de grosses liasses de billets, et ce dès les phases de poules. Président très controversé, Tapie aura eu ce qu’il voulait et par tous les moyens, légaux ou non.

Bernard Tapie - L’ OM remporte la Coupe des Clubs Champions

Pierre-Andrea

Pierre-Andrea

Journaliste chez La Sueur
Ecrit sur la NHL, le surf, le running et la culture
Pierre-Andrea
Photo By: tixup.com, om4ever.com
1 Discussion on “Back to 90’S: 1993 – L’ OM remporte la Coupe des Clubs Champions”

Leave A Comment

Your email address will not be published.