MMA – Pour l’avoir vu à l’oeuvre à l’entraînement, Alexander Gustafsson pense que Khamzat Chimaev est trop fort pour ses concurrents en welterweight.

Beaucoup voient Khamzat Chimaev comme la future grande star de l’UFC. Toujours invaincu en MMA, celui que l’on surnomme « Borz » enchaîne les victoires avec une facilité déconcertante. Mais ce n’est pas tout, il est également très fort dans sa communication. Tout le monde sait à quel point ce paramètre est important aujourd’hui.

Bien qu’il soit engagé dans la division welterweight, Chimaev s’entraîne très souvent avec des adversaires beaucoup plus lourds que lui. Ainsi, Alexander Gustafsson fait partie de ses partenaires d’entraînements en Suède. Dans un entretien accordé à ESPN, l’ancien challenger au titre des lourds-légers à l’UFC, est revenu sur la progression de Chimaev. 

« Au début, je n’étais pas son principal sparring-partner », a-t-il déclaré. « Mais ensuite, il s’est musclé, il est devenu un peu plus lourd, plus fort. Il a soulevé ses poids et a fait son truc. Je ne sais vraiment pas quand c’était, mais ensuite il a commencé à s’entraîner avec moi et tous les lourds-légers, tous les lourds. »

« Il est tout simplement trop fort, trop grand, techniquement trop bon pour les welterweights », a-t-il poursuivi. « Ce gars-là, il y va fort. Il ne veut pas perdre un seul round à l’entraînement. Donc à chaque fois que je m’entraîne avec lui, je dois être prêt. Même s’il pesait peut-être, je ne sais pas aujourd’hui, 30 ou 20 kilos de moins que moi. […] Les gars de la division welterweight sont trop petits pour lui. »

SUR LE MÊME SUJET :

Pour Gustafsson, même Kamaru Usman, pourtant considéré comme le numéro un pound-for-pound à l’heure actuelle, n’est pas assez fort pour résister à la puissance de Chimaev.

« Je pense que (Khamzat Chimaev) endormirait Kamaru Usman, honnêtement », a t-il déclaré. « Je pense que s’il touche juste son menton, il y a de grandes chances que Kamaru s’endorme. J’aime bien Kamaru Usman, c’est un grand champion. Il ne cesse de battre des records et c’est un plaisir de le voir dans la cage. Il a une très bonne technique, j’adore son jab et sa lutte et vous pouvez voir qu’il est au top. Mais je ne le vois pas encaisser les coups de Khamzat. »

Avant de s’attaquer au champion de la division, Chimaev devra d’abord faire ses preuves contre un top 10. Celui-ci pourrait bien être Gilbert Burns. En effet, les deux hommes ont un accord verbal pour un affrontement le 9 avril. 

Partager cet article

SourceESPN
Crédits photosAlexander Gustafsson (Instagram)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.