Alix Benezech

Alix Bénézech : Si le nom n’est pas encore familier pour tout le monde, l’actrice française figure pourtant parmi les talents émergents du cinéma français. Apparitions remarquées dans des séries françaises comme dans des superproductions hollywoodiennes, notamment le dernier Mission Impossible, la jeune femme est revenue sur son parcours qui devrait en inspirer plus d’un(e).

Le parcours d’Alix Bénézech commence par un cursus académique brillant. Excellente élève à l’école, la jeune alsacienne rentre en classe préparatoire H/K après un baccalauréat littéraire obtenu avec la mention très bien et décroche un master en lettres modernes. À cette époque, les pressions du cercle familial et scolaire pour suivre un parcours conventionnel sont donc nombreuses. Malgré un  talent artistique remarqué dès le plus jeune âge, même sa professeure de théâtre d’alors, soucieuse de préserver la personnalité de la jeune adulte, la dissuade d’une carrière dans le monde du cinéma/théâtre («C’est vrai qu’un peu tout le monde a tenté de me dissuader d’être actrice (…) c’était un métier qui allait me bouffer, que c’était difficile d’en vivre (…)).

Même si l’envie de faire honneur à ses parents est bien présente, Alix croit néanmoins en son destin, en sa légende personnelle, pour reprendre le célèbre écrivain Paulo Coelho (« Le destin va faire qu’on va rentrer dans la lumière et que c’était écrit quelque part »). Et dans toutes les voix qui s’élèveront contre son rêve enfoui, une sera déterminante : celle de sa professeure de français de classe préparatoire, elle-même probablement artiste dans l’âme, qui lui conseille de suivre son cœur et tenter sa chance. À partir de là, tout s’enchaîne : une annonce, puis un casting puis un premier véritable rôle décroché dans une pièce de théâtre et une web-série.

Suite à cela, la jeune actrice fera des apparitions dans des séries TV et plusieurs films. Parmi les séries marquantes, on note Nina où elle joue le rôle de Dorothée. Au cinéma, on la retrouve sur Vénus noire d’Abdellatif Kechiche, Camping 3 où elle joue le rôle de Manon aux côtés de Patrick (Franck Dubosc). Plus surprenant, on retrouve même la jeune actrice polyvalente dans une vidéo de Mister V où elle jouera le rôle d’une hôtesse au comptoir de l’aéroport, alors que le comédien s’apprête à s’envoler pour les États-Unis.

Mais la consécration arrive véritablement en 2018 quand la jeune femme, de plus en plus remarquée, fait ses débuts dans des films produits outre-Atlantique. Parmi ces films, on note d’abord une apparition dans 15h17 pour Paris réalisé par Clint Eastwood. Puis, un beau jour, elle reçoit l’appel de son agent qui lui demande de s’enregistrer pour une audition vidéo à rendre le jour même. Un des principaux défis ? Improviser une situation d’urgence.  Peu de temps après, la jeune femme reçoit alors la bonne nouvelle et se retrouvera sélectionnée pour jouer la policière aux côtés de Tom Cruise dans Mission Impossible : Fallout. À partir de là, les regards commencent à se tourner vers la jeune actrice qui réalise l’exploit d’être la seule française du sixième opus de la série.

Lorsqu’elle évoque cette opportunité en or, la jeune femme nous confie avoir beaucoup appris aux côtés de Tom Cruise, notamment le fait de ne pas avoir peur de se tromper, et aussi avoir perçu l’attrait des Américains pour la culture française.  Mais avant tout cela, une certaine pression lors de la remise même de son audition vidéo (« Mais comment je vais pouvoir rendre un bon travail en si peu de temps ? (…) puis après je me suis concentrée comme un sportif, comme je fais beaucoup de sport, c’est un mental que je connais bien ») : Peut-être le fruit de son cursus académique excellent, la jeune femme ne souhaitait alors surtout pas rendre un mauvais travail ou un travail bâclé.

La notion de travail est d’ailleurs essentielle dans le parcours d’Alix : Des années à perfectionner sa maîtrise de la langue anglaise, des heures dédiées à la lecture de textes, afin d’être prête pour le « moment où ». Elle confirme à ce sujet : Etre comédien/acteur, ce sont d’abord et avant tout des heures de travail et pas qu’un talent inné. Mais parce que cela reste une passion pour la plupart, les efforts ne sont pas ressentis comme tels et restent un plaisir. Dans un souci constant de repousser ses limites, la jeune femme est d’ailleurs constamment attachée à sortir de sa zone de confort (« Dans le confort, on n’est plus du tout créatif ») : Probablement sa recette magique afin d’être une actrice polyvalente qui marche aujourd’hui à Cannes, festival qu’elle décrit à la fois comme magique, excitant et effrayant. Son modèle ? Isabelle Huppert et sa carrière reconnue aussi bien en France qu’à l’étranger.

Étant à l’affiche du film Pygmalionnes, long-métrage documentaire sur les femmes et le cinéma français, on aborde ensuite avec l’actrice le sujet des différentes affaires qui ont ébranlé l’industrie cinématographique, notamment l’affaire Harvey Weinstein et ses réflexions. Si le sujet est véritablement complexe pour un seul entretien, la jeune actrice évoque le fait que les récents évènements ont pu renforcer la solidarité entre femmes, et que le travail doit être fait tous ensemble, femmes avec hommes.

À la dernière question sur les conseils qu’elle donnerait à des personnes désirant se lancer dans l’aventure cinéma, la jeune actrice invite chacun à faire son examen de conscience et à être honnête avec soi-même («Pourquoi on veut faire ce métier ? Honnêtement. Il n’y a pas de mauvaise réponse, mais juste comprendre pourquoi, et ça va nous donner des réponses sur où on peut aller (…) Il y a plein de façons différentes de faire ce métier »). Fortement attachée à la notion du destin, elle finit ainsi sur ses quelques mots : «Si c’est vraiment fait pour nous, quoi qu’il arrive, ça arrivera de toute façon ». Elle en est peut-être la meilleure preuve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here