MMA – Ce soir, ARES revient au Dôme de Paris. Découvrez le déroulement et les résultats de chaque match sur la carte préliminaire.

John Caseneuil bat Yacine Haddad (décision partagée)

Le premier match de la soirée aura été une guerre de bout en bout. Novice en MMA, Yacine Haddad a laissé John Caseneuil attaquer pendant tout le round 1, se faisant toucher à plusieurs reprises. Caseneuil a notamment réussi plusieurs enchaînements contre la cage, et Haddad n’est pas parvenu à placer sa main arrière. Le kickboxeur aura plus de succès dans le second round : plus agressif, Yacine touche durement John Caseneuil à deux reprises d’emblée. Il sécurise ensuite le round via… un takedown. Caseneuil reprend ses esprits dans le second round, contrôlant la cage et la distance, touchant Haddad. Celui-ci pense prendre le round grâce à un nouveau takedown mais l’arbitre relève les deux hommes. Caseneuil l’emporte alors par split decision.

Turpal Younouzov bat Kenzi Khouadra (soumission R1)

Le choc des styles entre le Franco-Tchétchène Younouzov et Khouadra aura tourné court. Après un peu plus de 40 secondes seulement, Turpal emmène en effet aisément son adversaire au sol via un takedown surpuissant…et place son étranglement bras-tête dans la foulée. Kenzi Khouadra n’a pas d’autre choix que de taper. Turpal Younouzov confirme qu’il sera un prospect à suivre à ARES.

Asilder Badouiev bat Mossab El Marzkioui (soumission R1)

Deuxième soumission round 1 d’affilée, et cette fois, elle aura refroidi l’ambiance ! Mossab El Marzkioui, membre de la « Team Chapa » et coéquipier de Morgan Charrière, avait toute la salle derrière lui. Invaincu (4-0-

), El Marzkioui était le grand favori, mais a été surpris par Asilder Badouiev. Résistant à la pression intense de son adversaire debout, Badouiev, spécialiste du sol, touchera durement Mossab d’un highkick qui l’envoie au sol. Il enchaînera alors avec une D’arce choke fulgurante, qui forcera El Marzkioui à taper. Le public, beau joueur, félicite l’Allemand pour sa belle et surprenante victoire.

SUR LE MÊME SUJET :

Moustapha Aida bat Leopold Goi (décision unanime)

Voilà un match qui aura surpris : Goi est réputé pour son sol, Aida pour son striking. C’est pourtant Leopold Goi qui tentera de s’imposer debout, et finira coincé contre la cage dans un clinch méthodique. Moustapha Aida prendra le premier round grâce à son activité dans le clinch, et malgré un takedown réussi mais inoffensif de Leopold Goi. De manière étonnante, Goi paraîtra devant lors des échanges de striking pur, mais Aida prouvera tout son QI dans la cage en repoussant son adversaire contre la paroi. Maîtrisant le match en clinch, Moustapha Aida dominera finalement Leopold Goi à la décision unanime. Et réclamera…le champion featherweight, Taylor Lapilus !

https://twitter.com/ares_fighting/status/1527734211444105220

Alexandra Tekenah bat Megan Morris (décision unanime)

Leçon de combativité dans ce premier match féminin de la carte. L’Anglaise Megan Morris a en effet subi une véritable raclée dans le premier round, incapable d’emmener Alexandra Tekenah au sol. La Française frappe fort, ses crochets sonnent Morris, scorant même un knockdown. Megan s’accroche, mais prend énormément de dommages. Le second round commence sur le même schéma, et l’arbitre semble même hésiter à arrêter le match devant des genoux très violents. Morris frôle cependant l’exploit improbable en saisissant le coude de Tekenah, qui échappe de peu à une soumission. Megan Morris donne tout, place un second takedown, mais n’a plus d’essence dans le réservoir. Tekenah domine à nouveau le troisième round et s’impose aisément à la décision.

Cette victoire française clôt la carte préliminaire. Place à la carte principale !

Partager cet article

Crédits photosARES
Tags Ares FC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Nemraude

    Plus qu’une petite heure ! Je sais même pas qui va commenter sur la chaîne l’Équipe.

    Répondre