Arsène Wenger et Arsenal : l’heure de la séparation ?

Coach mythique d’Arsenal depuis plus de 20 ans, Arsène Wenger est incapable de faire passer un nouveau palier à ses joueurs.

Depuis 2004, Arsenal attend toujours son nouveau titre de champion d’Angleterre. Cela va faire 13 ans que le club londonien n’a pas dominé le football domestiquement. Entre 2004 et 2017, les Gunners ont tout de même remporté 2 FA Cups (2014, 2015) et 2 Community Shields (2014, 2015)…

Le majeur problème d’Arsenal et d’Arsene Wenger, en place depuis 1996, est que le club ne progresse plus ! Si l’ossature des Gunners est solide, il est évident qu’il manque un PATRON, une STAR à l’équipe. Depuis le départ de Thierry Henry, personne n’occupe cette place au sein du vestiaire. Dans une Premier League où la course à l’armement désigne généralement le futur vainqueur du championnat, Wenger compte les pounds et c’est bien le problème.

Toute la planète football sait qu’il faut un grand numéro 9 (avec tout le respect que l’on a pour Giroud) aux Londoniens pour franchir un palier. Résultat, Arsène dépense 20 millions pour… Lucas Pérez, cimer ! Avec 17 matchs disputés pour 6 buts et 5 passes décisives, son bilan n’est pas famélique, mais ce n’est pas demain qu’il sera une véritable terreur (et menace pour Giroud). Certes, il y a eu Mesut Ozil (2013), Alexis Sanchez (2014), Petr Čech (2015), Granit Xhaka (2016), mais dans le football d’aujourd’hui c’est trop peu.

Malgré des certitudes concernant le jeu pratiqué et la solidité de l’équipe, tout le monde sait qu’Arsenal se situe un ton en dessous des prétendants au titre. En 2015, les Gunners s’étaient pris un 5-1 par le Bayern, deux ans plus tard, ils ont reçu la même trempe. À titre de comparaison, le PSG s’était pris 3-1 par le Barça et vient de coller un 4-0 aux Catalans. La raison de la victoire du PSG : des recrues qui n’étaient pas là avant (Di Maria et Draxler en tête) et un nouveau coach. On ne peut pas dire que l’effectif d’Arsenal ait radicalement changé du côté des tauliers entre 2015 et 2017, malgré l’absence de titre sur ce laps de temps.

Arsène Wenger a écrit les plus belles pages de l’histoire du club, mais aujourd’hui, il doit permettre aux Gunners de se réinventer. L’autre solution serait de frapper un très grand coup lors du mercato, mais les dernières années ont montré que le français n’était pas prêt à faire sauter la banque. Gonzalo Higuain, Pierre-Emerick Aubameyang, Karim Benzema, autant d’attaquants de renom n’ayant jamais signé chez les Gunners malgré des rumeurs très insistantes. La routine « Top 4 en Premier League, élimination hivernale en LDC et sauvetage de saison par la Cup » a assez duré…

Photo By: ESPN
1 Discussion on “Arsène Wenger et Arsenal : l’heure de la séparation ?”

Leave A Comment

Your email address will not be published.