Arslanbek Makhmudov ne traîne pas. Depuis ses débuts professionnels, le russe basé au Canada a signé huit victoires (8 KOs) en moins de deux ans.

Celui qui est arrivé au Québec sur les conseils d’Artur Beterbiev (champion du monde IBF Light Heavyweight) visait une première ceinture le 17 mai. Il affrontait Jonathan Rice (ancien adversaire de Tony Yoka) pour une ceinture continentale WBC. Un titre mineur certes, mais une première marche pour le russe qui vise bien plus haut. Le tank s’est imposé par KO.

L’ancien numéro un de la WSB a tout sacrifié pour réaliser son rêve de gloire. Il a quitté sa Russie natale pour s’installer au Canada avec sa famille. Son épouse, médecin, a quitté une situation confortable pour que Makhmudov puisse décrocher le titre qu’il désire le plus, celui de champion du monde.

Cette victoire face à l’américain pourrait le faire progresser de manière significative dans les classements mondiaux, et donner plus de visibilité à celui qui est considéré par beaucoup comme un grand espoir de la catégorie, à 29 ans, l’imposant russe (197 cm, 117 kg) est bien décidé à faire parler de lui dans les mois et les années à venir.

https://youtu.be/Y0RMaMxePWg

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *