Test Assassin’s Creed Odyssey – superbe surprise signée Ubisoft !

Alors que Assassin’s Creed Origins fête sa première bougie, Ubisoft bat le fer pendant qu’il est chaud et nous sort leur nouvelle mouture de leur saga Assassin’s Creed intitulée Assassin’s Creed Odyssey.

Pour être parfaitement honnête avec vous, la sortie aussi rapide d’un nouvel Assassin me faisait extrêmement peur. La série avait fini par s’essouffler à cause de son manque de nouveautés et à mesure d’une sortie par an, cette dernière avait fini par lasser le public.

Il était donc légitime de se poser des questions cette année en priant pour que les erreurs du passé ne soient pas renouvelées. Les Dieux ont dû nous écouter, nous autres joueurs, puisque Ubisoft parvient à nous sortir un épisode dantesque. Retour sur une belle surprise signée Ubisoft.

Mythes, légendes et RPG

Après l’époque des pharaons, place cette année à la Grèce Antique. Si tout comme moi vous êtes passionné(e)s par cette époque, ce jeu vous plaira forcément. L’aventure se déroule durant la guerre du Péloponnèse opposant, je schématise, Athènes à Sparte. Vous incarnez, au choix, Alexios ou Kassandra, des descendants du Roi Léonidas.

Contrairement à Assassin’s Creed Syndicate où il nous était possible de switcher entre deux personnages, ici votre choix est définitif. Pour celles et ceux qui hésiteraient, leurs histoires sont différentes, mais se rejoignent au gré de vos aventures, mais je vous en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler.

On aurait pu croire que les développeurs se seraient reposés sur leurs lauriers en nous resservant la même recette. Que nenni. Cette année, le jeu laisse une part beaucoup plus importante au côté RPG. L’action et l’infiltration sont toujours au menu, mais la place laissée à l’exploration et aux « upgrades » de votre personnage est plus grande.

En effet, avant de commencer le jeu, vous aurez le choix entre un mode plus libre d’exploration ou un mode intitulé « guidé ». La différence ? Exit les petits sigles à l’écran vous indiquant les objectifs ou les éléments avec lesquels vous pouvez interagir. Place à la découverte ! Sachant en plus que la map est énorme, cela vous laisse de quoi faire pendant un moment.

Nous retrouvons les points d’aptitude que vous obtenez en cumulant de l’expérience après la réalisation d’une quête ou autre. Sachez que monter en gamme vous prendra du temps. À titre d’exemple, atteindre le niveau 9 demandera, environ, 10 000 points. Une quête vous rapportant entre 1500 et 2000 points le calcul est rapide. Sachant que l’arbre de compétences est conséquent, vous avez du temps devant vous.

Toujours plus dans le côté RPG, vous aurez l’occasion de vêtir votre personnage avec des casques, armures, jambières, etc. Plus leur niveau est élevé et meilleur vous serez. Petite particularité, si vous êtes au niveau 8 et que vous obtenez un casque de niveau 10, vous allez devoir attendre d’atteindre le niveau 10 pour le porter. Un peu frustrant, mais logique.

De plus, un nouveau système vient faire son apparition : les gravures. Vous aurez la possibilité, via le forgeron, de faire graver vos armes. Ce système vous permettra de gagner en puissance, protection, etc. Du coup, il devient essentiel de bien choisir son arme. Arme que vous pourrez également faire améliorer au fur et à mesure que vous grimperez de niveau.

Au gré de vos aventures, vous aurez l’occasion de croiser de nombreux personnages à qui vous pourrez venir en aide, ou non. Sachez que chacun de vos actes et décisions aura un impact sur la manière dont les gens vous percevront et scelleront votre légende. Si vous passez vos journées à voler dans les marchés et ne pas venir en aide à la population, bonjour la réputation !

Sachez que si vous menez des actions illicites, des mercenaires se mettront à votre poursuite afin d’obtenir une récompense. À vous de montrer qui est le patron en les mettant au vert et en gagnant vos galons de mercenaire.

Ubisoft a été encore plus loin dans leur travail sur le tissu social, puisque vous aurez l’occasion d’avoir des rapports sexuels avec d’autres personnages. Cela peut paraître anodin, mais sachez que si vous voulez obtenir le trophée « platine », vous devrez passer par là.

Contrairement à son grand frère, ici exit le bouclier et place à la parade et aux coups spéciaux. En effet, grâce à vos points d’aptitude, vous aurez l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences que vous pourrez activer durant les combats (coup de pied légendaire, lames empoisonnées, etc.).

Plus vous avancez dans l’aventure et plus vous découvrirez de nouvelles régions et contrées à explorer. Assassin’s Creed Odyssey est un monde en perpétuel mouvement. Des guerres éclatent et de nouveaux chefs de clans prennent le pouvoir. À vous de les affaiblir et de renverser les pouvoirs en place.

Hissez haut !

Black Flag avait marqué un tournant dans la série en offrant la possibilité aux joueurs de naviguer sur les flots. D’ailleurs, la navigation maritime était un élément clé du jeu. Ubisoft a décidé de revenir à ses premiers amours en nous offrant, de nouveau, des séquences de jeu basées sur le même principe. Vous aurez ainsi la possibilité d’upgrader votre bateau, de mener des combats, de faire des abordages, bref tout un monde à votre portée.

Encore une fois, le côté RPG pointe le bout de son nez, puisqu’il vous faudra recruter des lieutenants afin de constituer un équipage. Vous pourrez même donner des ordres à distance afin de mener différentes aventures sans que vous soyez nécessairement à bord.

Du plus et du moins

Bien qu’offrant une expérience de jeu superbe, Assassin’s Creed Odyssey n’est pas exsangue de quelques défauts. Les chargements sont assez nombreux bizarrement par rapport au précèdent volet. L’IA des PNJ n’est pas toujours au rendez-vous surtout lors des phases de combat ce qui est un peu dommage. Et si l’on est tatillon, on regrettera que le jeu ne soit pas dans la langue d’origine de l’époque. Certes, c’est un détail, mais cela aurait apporté un cachet supplémentaire non négligeable.

D’un autre côté, le jeu est très bon graphiquement. Je ne joue pas sur PS4 Pro, mais cela ne m’a pas empêché de trouver la texture des visages beaucoup plus réalistes dans Origins. L’environnement comme la faune et la flore semblent  plus vivaces et moins figés. Pour vous rendre compte du travail effectué, lorsque vous êtes sur une plage et que vous plongez dans l’océan en cassant une vague, vous sentez que le corps de votre personnage est à l’amende.

De manière générale, ce nouvel épisode de la saga Assassin’s Creed est certainement un des jeux de cette fin d’année voire de l’année tout court. Avec ce que nous prépare Ubisoft comme contenus additionnels, un mode Discover comme dans Origins et une histoire riche, cette odyssée est tout simplement épique. This is Spartaaaaa comme dirait l’autre ! Note : 9/10

Mister Baddack

Mister Baddack

Monsieur Sports de Combat chez La Sueur
Mike Tyson, MMA & Café
Mister Baddack

Les derniers articles par Mister Baddack (tout voir)

Photo By: Ubisoft

Leave A Comment

Your email address will not be published.