Les Jeux Olympiques d’hiver sont officiellement lancés et, comme lors de chaque édition, certains Olympiens retiennent notre attention et deviennent par leurs performances et leur personnalité nos favoris de deux semaines. Parmi eux, la snowboardeuse américaine Chloe Kim retiendra probablement votre attention.

Si Shaun White est certainement la plus grande star de l’histoire des sports d’hiver, les États-Unis ont récemment vu émerger une star en puissance pour lui succéder. À 17 ans, la snowboardeuse Chloe Kim est déjà une forte personnalité, et ces Jeux Olympiques de Pyeongchang pourraient voir cette jeune Américaine exploser aux yeux du monde.

Depuis l’âge de 13 ans, la notoriété de Chloe Kim n’a cessé de grimper, celle qui il y a quatre ans s’était qualifiée pour les Jeux Olympiques de Sochi n’avait pas pu les disputer à cause de son trop jeune âge (le minimum requis est de 15 ans), va disputer ses premiers JO dans le pays d’origine de ses parents, la Corée du Sud. À seulement 17 ans, Kim s’affirme comme la grande favorite du halfpipe féminin et l’une des meilleures chances de médaille d’or des 244 athlètes de la délégation américaine.

Chloe Kim a grandi dans une petite ville en dehors de Los Angeles, avec ses parents, qui l’ont initié au snowboard lorsqu’elle avait 4 ans. Kim a battu constamment battu des records de précocité avant d’atteindre le plus haut niveau à 13 ans. Elle a remporté une médaille à chaque X Games depuis 2014.

En 2015, elle est devenue la plus jeune snowboardeuse à remporter l’or aux X Games à Aspen, devant Kelly Clark et Torah Bright (record battue depuis par Kelly Sildaru). Un an plus tard à Park City dans l’Utah elle réalisait un score parfait de 100 à l’occasion du U.S. Grand Prix, un score parfait que seul Shaun White avait précédemment réalisé.

Il y a un an à Pyeongchang, Kim faisait déjà l’objet d’une attention incroyable. Médias qui la suivent partout, espérant faire la photo, et de très nombreux fans coréens venus pour voir la meilleure snowboardeuse halfpipe du monde. Chloe Kim est une inspiration incroyable en Corée du Sud, elle-même d’origine coréenne, elle a été l’objet d’une vidéo promotionnelle diffusée par l’ambassade américaine à Séoul. Dans cette vidéo, des jeunes filles coréennes décrivent leur amour pour le snowboard, et à quel point elles aimeraient participer un jour aux Jeux Olympiques, « juste comme Chloe Kim ». À propos de cet événement, Kim avait déclaré s’être sentie comme « Kim Kardashian ».

C’est notamment cette double culture qui passionne la Corée du Sud. Née de deux parents coréens qui ont émigré aux États-Unis en 1982, possède encore beaucoup de famille en Corée.

SUR LE MÊME SUJET :

Et ce double héritage est dans le contexte des Jeux Olympiques un sujet qui intéresse également les journalistes américains. Récemment, lors d’une conférence de presse de Team USA, la question de savoir « si elle s’identifiait aux deux cultures » lui avait été posée. À cette question Kim avait répondu : « J’ai toujours cette question, dire que je viens de Corée ou dire ‘je suis coréenne’ n’est jamais ma première réponse. C’est toujours, genre, ‘je suis américaine’. Je me sens un peu comme… Comment ils appellent ça ? Twinkies (référence à un gâteau américain fourré à la crème à la vanille). »

« Je ne sais pas, je suis un peu comme, asiatique à l’extérieur et blanche à l’intérieur. C’est bizarre, mais j’ai grandi eux États-Unis donc je sens que je m’identifie plus à la culture américaine. Je ne me reconnais pas trop dans la culture coréenne, mais il est évident que j’ai un visage coréen.  »

Ces propos mettent également en valeur la culture du snowboard, très majoritairement blanche et le manque de diversité culturelle que l’on peut retrouver dans des sports plus populaires comme le football ou le basket. En effet, Kim n’est que rarement amenée à concourir avec des jeunes femmes noires ou asiatiques. Évidemment la concordance entre la localisation de ces Jeux Olympiques, la précocité rarissime de Chloe Kim, et l’histoire à conter a fait de Kim la personnalité préférée des médias, un statut pas forcément facile pour une adolescente qui n’est même pas encore à l’université. Chloe Kim maîtrise parfaitement à la fois l’anglais et le coréen, mais elle parle également très bien français qu’elle a pu travailler entre l’âge de 8 et 10 ans lorsqu’elle s’entraînait en Suisse. Malgré son impressionnante précocité, Kim fait preuve de sérénité par rapport à sa célébrité grandissante : « Au final, évidemment il y aura la pression qui va avec, mais en même temps, tu te dis : Wow, ces gens croient vraiment en moi et ont toute leur confiance en moi ». Je pense que ça me pousse à être meilleure et ça me motive. »

Dans une interview à people.com, elle exprimait son excitation de faire ses premiers Jeux en Corée du Sud : « Mes parents sont vraiment enthousiastes par rapport à ça, c’est quand même une chance folle que mes premiers Jeux Olympiques vont se dérouler en Corée du Sud, là où sont originaires mes parents. »

Chloe Kim a toujours de la famille là-bas, principalement autour de Séoul. Cet héritage culturel et la consécration de ces JO 2018 sont émouvants pour la famille Kim : « Ma famille a déjà planifié tout le voyage à Pyeongchang, et ma grand-mère ne m’a encore jamais vu en compétition. Ça va être une aventure émouvante pour toute ma famille et j’espère que tout le monde sera fier de moi après-coup. »

Chloe Kim est une véritable star en puissance, très suivie sur les réseaux sociaux, ce qui lui demande beaucoup d’attention, d’énergie. Si son talent représente l’une des meilleures chances de médailles d’or de Team USA, celle qui fêtera ses 18 ans le 23 avril prochain espérera voler très haut sur le halfpipe de Pyeongchang, et ainsi propulser sa notoriété jusqu’au rang de superstar. Ses qualités sportives et sa personnalité euphorique feront sans aucun doute de Chloe Kim, l’une des Olympiennes à suivre en Corée du Sud à partir du 8 février.

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. francois-christophe Carrouget

    Super papier pour une super athlète !

    Répondre
  2. Emma

    Chloe Kim is awesome!!! Thanks for the article. No one else seems to be talking about her in French news.

    Répondre