Colin Kaepernick refuse de se lever lors de l’hymne américain en soutien aux minorités

Le quarterback des San Francisco 49ers a décidé de ne plus se lever lors de l’hymne américain, une décision qui fait forcément débat.

Lors du match de présaison contre les Green Bay Packers d’Aaron Rodgers, est ainsi resté assis durant tout l’hymne. Le samedi il s’expliqua sur le fait qu’il ne pouvait pas soutenir (en se levant pendant l’hymne donc) un pays qui oppressait la communauté noire et les autres minorités. Un geste fort qui n’est pas resté sans conséquence.

«Je ne vais pas me lever et montrer ma fierté pour le drapeau d’un pays qui opprime les noirs et les gens de couleur », a déclaré Kaepernick pour NFL Media dans une interview exclusive après le match. « Pour moi, cela est plus grand que le football et il serait égoïste de ma part de l’ignorer. Il y a des corps dans la rue pendant que d’autres obtiennent des congés payés et s’en tirent après avoir commis des meurtres ».

Très rapidement, deux camps se forment, ceux qui soutiennent sa décision et ceux qui souhaitent tout bonnement le voir quitter la NFL voire même le pays.

Évidemment Donald Trump y est allé de son commentaire comme toujours très mesuré : « Il (Colin Kaepernick) devrait trouver un pays qui lui convient mieux ». ESPN a ainsi pris la décision de ne plus filmer l’hymne américain pendant les matchs des 49ers. Rodney Harrison, visiblement marqué par les commotions, y est allé de sa sortie médiatique peu inspirée : « Je vous le dis, je suis noir et Colin Kaepernick, il ne l’est pas ». Il s’est ensuite expliqué en disant que le QB des 49ers ne pouvait pas ressentir ce que les noirs ont enduré. Se rendant compte de sa connerie, le safety retraité s’est depuis excusé. Le journaliste de la Fox, Tucker Wilson a quant à lui dit : « Depuis quand les riches sont devenus des victimes ». C’est bien la première fois que Fox News tient ce genre de discours… On peut continuer avec le présentateur TV Sean Hannit, qui y est allé de sa petite hypothèse foireuse : Kaepernick se serait converti à l’Islam, il n’est donc plus patriote. Nous sommes en 2016 et vous êtes aux États-Unis.

Des légendes du sport américain comme Tommie Smith, Kareem Abdul-Jabbar ou encore la légende de la NFL Jim Brown ont publiquement soutenu Colin Kaepernick dans sa démarche.  À l’heure où de nombreuses violences policières sont à déplorer, les différentes personnalités se mobilisent. Certains choisissent des hommages en musique, d’autres en portant des t-shirts en soutien aux victimes. Si elle est discutable, la prise de position de Kaepernick sur la question a au moins le mérite de faire beaucoup parler. Et donc de mettre en lumière ceux qui n’ont pas la parole.

Colin Kaepernick«I can’t breath », « Je ne peux pas respirer » Ce sont les derniers mots d’Eric Garner avant de mourir étouffé par 6 policiers. Le grand jury de Staten Island à New York décidera de ne pas inculper le policier incriminé.

Kaepernick continuera donc de rester assis pendant l’hymne, à San Francisco ou ailleurs (il risque d’être coupé au regard de ses performances sportives) et de soutenir, à sa façon, les différentes communautés.

Guillaume

Redacteur en Chef chez La Sueur
Écrit NBA, Football, NFL, MMA, sport en général et culture.
Photo By: sportingnews.com, northjersey.com
1 Discussion on “Colin Kaepernick refuse de se lever lors de l’hymne américain en soutien aux minorités”

Leave A Comment

Your email address will not be published.