MMA – Peu après sa défaite par arrêt du médecin, Conor McGregor avait déclaré être blessé avant l’UFC 264. La commission athlétique du Nevada n’aurait pas été informée de cette blessure.

À la fin du premier round contre Dustin Poirier, Conor McGregor s’écroule. Le bas de son tibia est sévèrement touché. L’Irlandais ne peut pas continuer, Poirier est déclaré vainqueur. L’Américain déclare dans son interview d’après-combat avoir entendu un « crack » lorsqu’il a checké un coup de pied de son adversaire. McGregor a lui affirmé qu’il était déjà blessé avant ce combat.

Il explique dans une vidéo Instagram postée peu après le combat : « Je suis arrivé à ce combat blessé. Les gens me demandent quand est-ce que la jambe s’est cassée, à quel moment elle s’est cassée. Demandez à Dana White, demandez à l’UFC, demandez à Dr. Davidson, le médecin de l’UFC. Ils savaient. Ma jambe, j’ai eu une facture de stress à ma jambe. »

SUR LE MÊME SUJET :

Le « Notorious » a récemment posté sur Twitter une photo de lui passant sa jambe au rayon X lors d’un examen médical pour appuyer ses propos. Bob Bennett, le directeur exécutif de la commission athlétique du Nevada a réagi : « Si jamais nous avions eu des informations sur le fait qu’un combattant n’était pas apte à combattre, nous ne le laisserions pas combattre. Il irait voir un médecin, et un médecin prendrait une décision en tant qu’expert. » (via Las Vegas Review-Journal)

La commission athlétique de l’état du Nevada a pour mission de réglementer les compétitions de sports de combat dans le Nevada. Si l’institution avait eu connaissance de la blessure de McGregor, elle aurait donc dû l’empêcher de combattre. L’UFC ne s’est pas exprimé sur le sujet pour le moment.

https://www.youtube.com/watch?v=c-y0Svsd2cE

Partager cet article

SourceLas Vegas Review-Journal
Crédits photosTwitter : Conor McGregor

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.