UFC 229 Conor McGregor Khabib Nurmagomedov analyse

Battu par Khabib Nurmagomedov en octobre 2018, Conor McGregor continue de faire la une et d’occuper le terrain médiatique.

En une semaine, Conor McGregor a connu beaucoup d’événements entre son arrestation et la St-Patrick. Au plus proche des fans le week-end dernier pour festoyer du côté de Boston avec ses fans, il fut très loquace. Alors qu’une date de retour n’a pas été clairement définie (l’intéressé parle de juillet), qu’un adversaire tarde à arriver, l’Irlandais pousse… Il pousse pour une revanche contre Khabib. Ces derniers temps, le Daghestanais est le nom qui est revenu, avec Nate Diaz, Donald Cerrone et Max Holloway. S’il est le test sportif le plus compliqué, The Eagle représente aussi une importante manne financière.

Sur Khabib Nurmagomedov : « C’est un adversaire redoutable qui lutte contre les ours depuis son enfance. Il a passé beaucoup de temps dans son travail de stand-up et était beaucoup plus précis que je ne le pensais. Je dois respecter ça, c’était son grand moment. C’est facile de le faire une fois, il est très facile d’infliger quelque chose à quelqu’un et de le faire une seule fois. »

Sur son approche du combat : « Si vous dominer maintes et maintes fois, année après année, c’est là que la motivation diminue, que le dévouement manque, et que les gens perdent l’intérêt. C’est ce qui m’est arrivé ici, je ne lui ai pas donné de respect, je me suis avancé, je me moquais de moi, je me suis fait prendre en flagrant délit. Si j’avais été en forme, je ne serais pas pris au dépourvu dans aucune forme de combat. Je suis très confiant, très désireux, très en forme, je veux revenir. »

Sur le fameux knock-down du deuxième round : « Imaginez que quelqu’un ait failli mettre quelqu’un knock-down… Parce qu’il m’a presque eu, mais il ne m’a pas envoyé au sol. Je me suis levé, j’ai donné des coups, un coup de genou et il a tenté le takedown. Imaginez mettre quelqu’un knock-down avec un coup parfait, un coup de poing parfait, puis viser les jambes. Vous avez presque fini le combat et vous tentez d’attraper les jambes, vous devez rester debout et vous battre ! »

Sur une éventuelle revanche : « Quand il y a un conflit, il doit y avoir une revanche. Il y avait une dispute dans mon dernier combat, j’ai giflé son frère et son cousin sur le dessus de la cage, Nurmagomedov a essayé de sauter et de courir. Ce n’est pas fini, quand il y a un conflit, il doit y avoir une revanche. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here