Pas de Coupe du Monde, pas de Coupe d’Europe, pas de Jeux Olympiques, l’été 2017 parait vide pour tous les supporters de sport.

Les semaines d’attente avant de retrouver le football européen et la Ligue des Champions paraissent interminables. Rassurez-vous dès samedi commence la Coupe des Confédérations en Russie. Retour sur cette compétition trop peu souvent reconnue.

Créée en 1997 et fille du Championnat intercontinental, cette compétition regroupe théoriquement le pays hôte, le pays champion du monde en titre et les champions des six continents en titre. Elle représente aussi depuis 2001 une répétition générale pour les futures Coupes du Monde et Coupes d’Europe. Le Brésil est l’équipe la plus titrée, le pays a gagné quatre fois la compétition.

1997, la première victoire du Brésil (pays hôte : Arabie Saoudite)

Participants : Brésil (vainqueur de la Coupe du Monde) ; Arabie Saoudite (nation hôte) ; République tchèque (finaliste de l’Euro) ; Mexique (vainqueur de la Gold Cup) ; Uruguay (vainqueur de la Copa America) ; Afrique du Sud (vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations) ; Australie (vainqueur de la Coupe de l’Océanie) ; Emirats Arabes Unis (finaliste de la Coupe d’Asie des Nations)

À un an de la Coupe du Monde française, durant laquelle ils iront jusqu’en finale, Ronaldo, Romario, Dunga, R. Carlos et ses potes répètent une dernière fois leur gamme. 5 matchs ; 4 victoires ; 14 buts marqués : la Seleçao n’a pas traîné et soulève sa première Coupe des Confédérations en battant 6-0 l’équipe australienne, surprise du tournoi. La République Tchèque décroche la troisième place en battant l’Uruguay.

1999, le Brésil de Ronaldinho battu par un courageux Mexique (pays hôte : Mexique)

Participants : Brésil (finaliste de la Coupe du Monde) ; Allemagne (vainqueur de l’Euro) ; Mexique (Pays hôte) ; Bolivie (finaliste de la Copa America) ; Egypte (vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations) ; Nouvelle-Zélande (vainqueur de la Coupe de l’Océanie) ; Arabie Saoudite (vainqueur de la Coupe d’Asie des Nations) ; USA (finaliste de la Gold Cup)

Finaliste de la Coupe du Monde, le Brésil décide de ne pas emmener son équipe A pour défendre leur titre au Mexique. L’Allemagne non plus. Cela n’empêche pas Ronaldinho de mener son équipe jusqu’en finale en marquant 3 des 8 buts marqués par le Brésil contre l’Arabie Saoudite en demi-finale. La finale l’oppose au pays hôte. Rapidement mené 2-0, la Seleçao réussit à recoller au score, mais s’inclinera finalement 4-3. Deuxième finale perdue en deux ans pour le pays.

2001, la France continue sur sa lancée (pays hôte : Corée du Sud & Japon)

Participants : France (vainqueur de la Coupe du Monde & de l’Euro) ; Corée du Sud (Pays hôte) ; Brésil (vainqueur de la Copa America) ; Cameroun (vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations) ; Australie (vainqueur de la Coupe de l’Océanie) ; Japon (vainqueur de la Coupe d’Asie des Nations) ; Canada (vainqueur de la Gold Cup) ; Mexique (tenant du titre)

Cette fois-ci, c’est la « bande à Zizou » qui attire les regards et les journalistes sur cette compétition. Champion du monde, champion d’Europe, la France est archifavorite. Malgré une défaite contre l’Australie en poules, les Bleus parviennent à se hisser en demi-finale contre une équipe du Brésil revancharde. Le capitaine Marcel Desailly offre une place en finale à la France. La France s’imposera pour la première fois dans cette compétition sur le plus petit des scores contre le Japon (but de Pat’ Vieira). Malgré les promesses qui découlent de cette performance, la France ne gardera pas son titre durant la Coupe du Monde 2002.

2003, l’important n’est pas le football (pays hôte : France)

Participants : France (vainqueur de l’Euro) ; Brésil (vainqueur de la Coupe du Monde) ; Colombie (vainqueur de la Copa America) ; Cameroun (vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations) ; Nouvelle-Zélande (vainqueur de la Coupe de l’Océanie) ; Japon (vainqueur de la Coupe d’Asie des Nations) ; USA (vainqueur de la Gold Cup) ; Turquie (3ème de la Coupe du Monde)

Garder le trophée : voilà l’objectif de l’Equipe de France au moment d’aborder cette compétition. C’est le seul moyen de faire oublier la débâcle de la Coupe du Monde 2002. « Clean sheet » pendant les poules, trois matchs, trois victoires, synonyme de ticket pour une demi-finale contre la Turquie. La France attend à ce moment-là son futur adversaire, ce sera le Cameroun ou la Colombie. C’est ce match qui restera un terrible souvenir pour les supporters de football : à la 75min, Marc-Vivien Foé s’écroule sur le terrain et décède quelques minutes plus tard. D’un coup, le football a laissé place à une tristesse profonde et la question du suivi médical des joueurs. Ces images terribles resteront gravées dans la mémoire collective. Le résultat final n’a plus vraiment d’importance, mais la France s’imposera après un but en or contre le Cameroun en finale. Symboliquement, les équipes soulèveront ensemble la Coupe.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Coupe des Confédérations - Portugal taille patron ?

    […] du 17 Juin au 2 Juillet prochain, la Coupe des Confédérations met aux prises les différents vainqueurs de trophées continentaux, tous les quatre ans. […]

    Répondre
  2. Histoire de la Coupe des Confédérations - la répétition générale

    […] Aujourd’hui, nouvelle édition de la Coupe des Confédérations débute en Russie. Profitons-en pour continuer notre retour sur les précédentes éditions. […]

    Répondre