MMA – Selon Eugene Bareman, le coach d’Israel Adesanya, Khabib Nurmagomedov et les autres fighters daghestanais ont beaucoup changé. 

Eugene Bareman est le coach du champion middleweight Israel Adesanya. Ce week-end, Brad Riddell (10-1), un autre de ses athlètes, sera à l’affiche lors de l’UFC Vegas 44. Le Néo-Zélandais que l’on surnomme « Quake » affrontera Rafael Fiziev en co-main event. A quelques jours du choc, Bareman s’est exprimé auprès de Submission Radio, mais ce n’était pas uniquement pour évoquer le cas de son protégé. Non, l’entraîneur principal de la City Kickboxing a profité de sa prise de parole pour tacler le clan Khabib Nurmagomedov. Selon lui, les Daghestanais ont oublié leur côté puriste et passent désormais beaucoup trop de temps à critiquer les autres fighters. 

« Khabib dit plus de m*rdes sur les autres athlètes que quiconque et je suis déçu de voir cela », a-t-il déclaré. « Pour moi, ce mec était un puriste. (Le trash-talking) ne faisait pas partie de son ADN. Mais maintenant vous le voyez se moquer des fighters, et ensuite Makhachev fait de même. Cela n’a jamais fait partie de leur culture dans ce sport. Ils avaient leur propre place dans ce sport. Maintenant, ils sont comme tout le monde. Khabib dit autant de c*nneries que les autres. »

« J’aime l’ancien et j’aime la façon dont ils étaient avant qu’ils ne deviennent le tout Hollywood. Ils avaient leur propre culture et n’essayaient pas d’être américains. Ils ont apporté au sport un côté pur et authentique qui manquait. […] Maintenant ils sont toujours collés sur Twitter « blablabla, untel n’est pas bon, untel est ici pour l’argent, l’autre est ici pour ça, ce gars n’est pas bon, vous êtes tous de la m*rde, tu ne mérites pas d’affronter ce mec… » », a-t-il ajouté.

SUR LE MÊME SUJET :

« Ce que je respectais chez les gars comme Khabib, c’était leur côté puriste. Tout ce qu’ils faisaient, c’était se battre. Ne pas s’inquiéter des médias, ne pas s’inquiéter de quoi que ce soit d’autre. Juste faire son travail, se battre. […] Ils ont des origines très modestes et ne sont pas très matérialistes quand ils gagnent beaucoup d’argent. Ils continuent simplement de s’entraîner. […] Mais maintenant, le jeu les a atteint eux aussi. »

Que pensez-vous de ces déclarations d’Eugene Bareman ?

Partager cet article

SourceSubmission Radio
Crédits photosInstagram Islam Makhachev

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Aymard

    « Faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

    mais qu’est-il en train de faire précisément si ce n’est de jaser sur des combattants via les réseaux sociaux.

    C’est le serpent qui se mord la queue et qui ne craint pas le ridicule de la situation.

    Répondre