Francis Ngannou – de retour en mode destructeur, what’s next?

Francis Ngannou reprend sa marche en avant à l’UFC ! Après une année 2018 extrêmement compliquée, il termine sur une explosion de puissance.

Samedi 24 novembre 2018. 14h00. Ngannou débarque dans l’arène en direct de Pékin. L’UFC y avait posé ses valises le temps d’un event sur le Fight Pass. En main event, le Franco-Camourenais affrontait l’américain Curtis Blaydes. Les deux compères s’étaient déjà affrontés en 2016. Francis l’avait remporté sur arrêt du docteur. Il cumulait ainsi sa seconde victoire dans l’octogone.

Cette revanche avait une saveur particulière pour les deux combattants. D’un côté, l’américain cumulait 5 victoires d’affilée et commençait à faire parler de lui. De l’autre, Ngannou restait sur deux défaites (l’une pour le titre et une seconde face à Derrick Lewis dans un combat parfaitement oubliable). De plus, Dana White n’avait pas été tendre avec lui n’hésitant pas à dire publiquement qu’il avait pris la grosse tête et qu’il ferait mieux de redescendre sur terre. Au terme d’un combat expéditif, Ngannou a envoyé Blaydes dans les nuages en seulement 44 secondes rappelant ainsi les précédentes victoires du Franco-Camourenais. Après cette victoire éclair, What’s next pour Ngannou ?

Trait pour trait

Ce qui est frappant avec ce combat, c’est la manière dont Ngannou l’a appréhendé. Exit, le complexe sportif de Vegas et retour aux sources à la MMA Factory. Idem pour ce qui est de la promotion sur les réseaux sociaux. Certes, il s’est fait pirater ses comptes l’empêchant de réellement faire la promotion du combat, mais ses posts étaient nettement plus dans la simplicité et moins dans la provocation à deux sous.

Ces éléments sont le signe d’une certaine mentalité. Ensuite, l’interview accordée à La Sueur cette semaine (menée par le Kaïser Guillaume) était savoureuse notamment lorsqu’il aborde l’UFC : « j’ai beaucoup appris et parmi ce que j’ai appris c’est que j’en ai rien à foutre de l’UFC et de ce que l’UFC pense de moi. […] En réalité, je ne pense pas que l’UFC aime particulièrement quelqu’un. Elle évalue la personne selon ce qu’elle peut rapporter. »

Avant son combat il avait pleinement conscience de l’enjeu. Il semblait nettement au-dessus de tout le matraquage imposé par l’organisation par rapport aux fois précédentes.  Clairement sa victoire face à Curtis Blaydes fut une libération pour Ngannou car il sauve sa tête. Une défaite aurait été catastrophique pour lui et un pas vers la sortie.

Il gagne avec la manière comme lors ses premiers combats. Hélas, je ne vois pas l’UFC proposer de nouveau un title shot à Ngannou. Cormier a marqué l’Histoire, le freak show avec Brock Lesnar va arriver, le cas Jon Jones est encore à éclaircir. Comment caser Ngannou dans un bourbier pareil ? Pour ma part, je pense qu’il a laissé passer le train, du moins à l’UFC.  Parce que oui, il n’y pas que l’UFC dans la vie. Et pourquoi pas un fight face à Cheick Kongo en guise de bienvenue au Bellator ?

Francis a clairement les épaules pour briller au Bellator. La catégorie Heavyweight est ronronnante et mériterait un petit coup de fouet. À l’UFC, hélas, il est à mon sens déjà trop tard. Malgré sa victoire, Dana White ne risque pas de lui accorder un nouveau title shot tout de suite surtout après sa déclaration il y a quelques mois. Au mieux, il lui proposera un rematch contre Miocic, mais cela n’ira pas plus loin.

N’oublions pas que sur cette carte, Overeem a également fait sensation et se replace en bonne position. La notoriété d’un combattant à l’UFC peut se mesurer par sa place sur une carte. Quand tu passes de main event dans un UFC à un main event d’un Fight Pass, tu dois te poser de sérieuses questions. En battant Blaydes, Ngannou est revenu en 2016. La manière, la vitesse sauf que désormais place au-dessus de lui les deux défaites et ce combat lamentable face à Lewis. Trait pour trait, le Predator redémarre sa carrière avec une nouvelle victoire fulgurante. Le Ngannou 2.0 est en route avec un seul objectif : une ceinture. Oui, mais laquelle ?

Mister Baddack

Mister Baddack

Monsieur Sports de Combat chez La Sueur
Mike Tyson, MMA & Café
Mister Baddack
Photo By: UFC
8 Discussions on
“Francis Ngannou – de retour en mode destructeur, what’s next?”
  • « Pour ma part, je pense qu’il a laissé passer le train, du moins à l’UFC »
    « Dana White ne risque pas de lui accorder un nouveau title shot (…) il lui proposera un rematch contre Miocic, mais cela n’ira pas plus loin. »

    Je ne comprends pas pourquoi tu dis ça.
    Si Ngannou gagne encore 2 combats (surtout de cette manière) il va bien falloir lui proposer un nouveau title shot. Il vient de détruire le nᵒ3 au classement heavyweight, s’il bat Miocic qui est nᵒ1 derrière et un autre gars (avant ou après Stipe), Dana White sera forcé de lui donner à nouveau sa chance d’ici 2020. Ça serait complètement débile de quitter l’UFC pour le Bellator alors qu’il est potentiellement à 2 combats du title shot. D’autant qu’il a l’air d’avoir énormément mûri suite à cette année difficile, il est temps de capitaliser là-dessus.
    Faut arrêter d’être à ce point pessimiste ça n’a pas de sens, le destin d’un combattant peut basculer avec une ou deux grosses performances. Surtout en heavyweight, et surtout avec le profil explosif de Francis.

  • Non mais évidement qu’il doit rester à l’ufc, il est bien trop tôt pour partir. Comment un athlète de son niveau pourrait trouver satisfaction à combattre un gars comme cheick kongo qui ne représente aucun challenge et qui plus est dans une organisation moins intéressante. S’il regagne évidement qu’il pourra de nouveau prétendre à un combat pour le titre. D’ici là cormier sera à la retraite, et peut importe qu’Overeem vienne de gagner, Ngannou est un combattant bien plus excitant pour le public, et comme il le dit lui même, l’ufc ne réfléchit qu’en terme de potentiel marketing.

  • Un rematch contre Lewis, et si il gagne un rematch contre Miocic pour le ts que Cormier laissera vacant après son combat contre Lesnar : scénario assez cohérent, mais si tonton Dana l’a dans le pif il l’aura dans le baba. Et dans ce cas, le Bellator sera une porte de sortie financièrement honorable. Le Bellator pourrait être très intéressé par le gars qui a la droite la plus puissante de l’UFC.
    Qu’en pense le Kaiser ?

    • Dana White ne peut pas empêcher un combattant qui gagne de monter puis d’avoir un title shot, il ne peut que le ralentir un peu.
      En l’occurence si Francis bat Stipe après avoir battu Volkov ou JDS, Dana White sera obligé de lui offrir un nouveau title shot. Et ça peut venir très vite, surtout si Francis distribue des KO spectaculaires au premier round comme il le fait souvent.

  • Il a les pleins pouvoirs, ou presque : pour t’en convaincre, lis l’article « Demetrious Johnson charge Dana White et l’UFC » ici-même sur lasueur. Le gars s’en bat les cacahuètes des combattants, si demain il veut donner un ts à CmG contre Holloway, il peut le faire et Ortega patientera. Si demain il dit à Ngannou, « tu as perdu contre Lewis et Miocic, donc tu devras attendre deux ans et nettoyer la caté pour ravoir un ts » il peut l’exiger. Après, c’est à Francis de se promouvoir sur les réseaux sociaux et dans les médias. Si Dana voit que les followers de notre compatriote a doublé, il va le trouver à nouveau intéressant ou bankable si tu préfères. Ce type raisonne en dollars. Si Francis montre qu’il est populaire et suivi, il peut se faire entendre par Dana. Ce dernier avait bien refusé le ts à Souza si je me rappelle bien et avait fait passer Conor avant Khabib contre Alvarez, entre autres.

    • Je sais que Dana se fout des combattants et ne pense qu’au fric, mais en l’occurence Francis représente sa seule véritable opportunité de conquérir à la fois une partie du marché français (qu’il essaie de choper depuis longtemps), et d’avoir une véritable icône africaine à l’UFC. En plus l’histoire personnelle de Francis et son profil ultra imposant est carrément bankable, c’est pour ça que Dana faisait son fanboy avant sa défaite face à Miocic. Pour être suivi il suffit à Francis d’être lui-même : parler de son passé de migrant SDF jusqu’à l’american dream, et de continuer à coller des KO de l’espace.
      Ensuite tu exagères carrément quand tu dis qu’il peut exiger que Francis nettoie la caté pendant deux ans. Conor et Mighty Mouse sont des exemples extrêmes dont les cas ne s’appliquent pas à Ngannou. Mcgregor est la poule aux oeufs d’or de part sa personnalité hors norme, et Demetrious Johnson était une épine dans le pied de Dana car il empêchait l’UFC de faire disparaître la caté flyweight dont personne ne veut plus depuis longtemps.
      Si Francis fout une branlée à JDS ou Volkov (ce qui est fort probable) et bat le n°1 en prenant sa revanche contre Stipe, Dana White se retrouvera obligé (comme il l’a déjà été dans le passé avec notamment Khabib) de donner le title shot à Francis.
      Désormais au maximum il peut lui demander 3 victoires avant le title shot, et ça serait déjà un peu abusé.

Leave A Comment

Your email address will not be published.