Contre Canelo Alvarez, Gennady Golovkin a tout encaissé, sans broncher. Le Kazakh est reparti sur un résultat nul frustrant.

À 35 ans, la mâchoire de Gennady Golovkin est toujours là. Pour ceux qui souhaitent lire notre analyse détaillée round par round, c’est ici. Pour les autres, nous revenons sur l’un des grands moments du combat. Comme contre Curtis Stevens il y a quelques années, GGG a encaissé sans broncher.

Contre Canelo, il s’est pris une overhand du droit qui aurait séché les James Kirkland et autres Amir Khan de ce monde. Le Kazakh a « seulement » reculé suite à l’impact puis s’est remis au travail, l’air de rien. On pouvait lire une certaine impuissance sur le visage de Canelo, habitué à démolir ses adversaires… Finalement le mexicain réussissait à arracher un nul miraculeux. Bien payé.

SUR LE MÊME SUJET :

[tweet https://twitter.com/lasueur_off/status/909494393509466112]

Partager cet article

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.