Gervonta Davis - la future superstar de la boxe !

Mayweather a bien souvent le nez pour dénicher les nouveaux prodiges, comme Adrien Broner ou plus récemment Errol Spence Junior. Et depuis 2 ans, Mayweather a son nouveau protégé : Gervonta « Tank » ou « The One » Davis.

Entre sa marque de vêtement et sa firme de boxe Mayweather Promotions, on peut aisément affirmer que la dynastie de Floyd Mayweather ne connaît pas la crise. En effet, Mayweather Promotions est en train de se faire un nom parmi les meilleures firmes actuelles. Ceci étant dû à ses trois piliers, les trois top fighters de la firme à savoir Badou Jack (20-1), Andrew Tabiti (14-0), mais surtout Gervonta Davis (19-0). Retenez bien ce nom, car dans les prochaines années vous n’allez pas arrêter d’en entendre parler.

Ayant commencé la boxe à l’âge de 5 ans grâce à son oncle, le talent du petit est déjà indéniable. Sa carrière amateur débute à l’âge de 14 ans, et ce dernier va rafler un bon nombre de trophées comme celui du Ringside Tournament ou encore des Silver Gloves. En 2012, alors âgé de 17 ans, ses envies se tournent vers la boxe professionnelle. Mais son entraîneur de toujours, Calvin Ford, souhaite d’abord que ce dernier gagne un titre national. Quelques mois après, le souhait de Calvin était réalisé. C’est donc le 22 février 2013, sur un palmarès impressionnant de 206 victoires et 15 défaites que Gervonta arrête sa carrière d’amateur pour passer professionnel.

C’est ici que le massacre va commencer.

Pour son premier combat, Gervonta affronte un certain Desi Williams, qu’il atomise véritablement en un seul round. Ses sept prochains combats seront presque aussi expéditifs : que des ko avant la sixième reprise. Ce n’est que lors de son neuvième combat, contre le vétéran German Meraz que le combat ira jusqu’à son terme, où The tank sera élue vainqueur sur décision unanime des juges.

Quelques mois après ce combat, The One signe avec Mayweather Promotions, signant par la même occasion le début de son ascension vers les sommets. Gervonta s’entraîne alors désormais à son club d’origine, mais aussi au Mayweather Boxing Club sous la tutelle de Floyd Mayweather, qui devient par la même occasion son promoteur. Les deux premiers combats de The One sous la bannière Mayweather seront une démolition totale et parfaite, avec deux victoires par ko dès le premier round.

Le combat suivant ne fera pas exception à la règle, alors que Gervonta affronte pourtant le vétéran mexicain Mario Antonio Macias (28-18). Il enverra ce dernier dormir dès son premier coup du combat après seulement 40 secondes. Et le 14 janvier 2017, ce qui devait arriver, arriva. Il défait le champion IBF en titre Jose Pedraza (22-0) en seulement sept reprises, devenant ainsi le plus jeune champion actuel toutes catégories confondues à seulement 22 ans.

Le 7 mai 2017, Gervonta met sa ceinture en jeu dans sa toute première défense de titre face au numéro 1 du classement IBF, Liam Walsh (21-0). Un combat ayant des airs de formalités pour The Tank, qui met ko son adversaire en seulement trois rounds.

Ceci est en partie dû aux précieux conseils de son mentor Money Mayweather. Ce dernier prend en effet très à cœur son rôle en accordant beaucoup de son temps pour inculquer à son protégé les techniques qui ont fait de lui un champion invaincu. Un champion qui apprend à un futur champion, on peut dire que c’est beau !

Si l’on fait le bilan de la carrière actuelle de The One dans la catégorie des super-plumes, nous nous retrouvons donc avec un bilan de 18 victoires, dont 17 avant la limite, pour aucune défaite : un mini Tyson en puissance, comme certains aiment l’appeler.

S’il continue à suivre les conseils de l’un des meilleurs pound for pound en termes de défense de l’histoire qu’est Mayweather, couplé à son punch dévastateur, il est clair que The Tank fera partie des prochaines superstars de la boxe.

Le seul hic, c’est que le champion de la catégorie, eh bien ce n’est pas n’importe qui. En effet, s’il souhaite un jour devenir un vrai pound for pound, il sera sûrement dans l’obligation de se mesurer à Vasyl Lomachenko (champion WBO), qui est considéré comme le meilleur boxeur toutes catégories confondues actuellement avec Guillermo Rigondeaux. Un dur parcours s’annonce donc ! Enfin, si vous n’êtes toujours pas au courant, son prochain combat fera partie de l’undercard du « combat du siècle » entre Mayweather et McGregor, une bonne raison de plus pour ne pas rater cet événement !

2 Commentaires

  1. Autant Jack Badou est une pépite, tant il est complet et élégant à voir boxer, autant « gervonta » ne semble pas a la hauteur des qualités qu’on lui prête de manière un peu anticipée. Sur 19 combats, 7 adversaires au palmarès négatif, c’est un peu court pour crier au prodige. Meme avec le soutien marketing de son parrain, il aura du mal a s’imposer au top niveau, tout comme Broner, le boxeur de classe B aujourd’hui ayant perdu tout semblant de panache.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here