Mayweather vs. McGregor - le combat pour devenir le roi du système

Le samedi 26 août prochain se déroulera à Las Vegas un combat qui aura longtemps fait le buzz. À coups de clashs interposés, de déclarations farfelues et de faux teasing, Floyd, Money, Mayweather et Conor, The Notorious, McGregor ont finalement trouvé un accord.

Match-up complètement incroyable, combat improbable, mais qui aura le mérite d’attiser tous les regards. Dans le coin rouge, Money avec ses 49 victoires et aucune défaite. Nombreux sont ceux qui ont tenté de le détrôner. Mais Dieu s’accroche à son trône et a décidé de sortir de sa retraite pour affronter le jeune McGregor champion lightweight de l’UFC (et ancien tenant du titre des featherweight). Il répond à l’apostrophe de l’irlandais et souhaite bien montrer de quel bois il se chauffe.

Au départ, ce combat devrait être une simple exhibition. Récemment, l’organisation WBC a déclaré qu’une ceinture serait peut-être envisageable. En effet, Floyd Mayweather, malgré le fait qu’il soit à la retraite, reste encore le champion honoraire. Plus l’échéance approche, plus la hype gonfle. Les paris aussi d’ailleurs ! Au final, si on enlève la carte « money« , quelle est la finalité de ce combat ? C’est la question à laquelle je vais tenter de répondre (oui j’aime les défis).

MayMac : le combat pour devenir le roi du système

D’apprenti plombier à prince du système

En 2008, McGregor est alors âgé de 19 ans. Il est simple apprenti pompier et combattant de MMA avec un palmarès de 4-1. Son rêve ? Devenir champion FeatherWeight de l’UFC, se faire le plus d’argent possible et en faire profiter sa famille. À cette époque, l’irlandais n’est qu’un pion dans l’échiquier du système.

Petit à petit, il va gravir les échelons un par un. D’abord champion au Cage Warriors (il obtiendra deux ceintures poids plume et poids léger), il intégrera l’UFC et aura le parcours qu’on lui connaît aujourd’hui. Ce qui a fait la notoriété de McGregor c’est sa connaissance parfaite du système. De simple pion, il a fait de cet écosystème, régi par de nombreuses lois (marketing, monétaire, etc…), son domaine de prédilection en façonnant cette architecture à sa propre image.

Maîtrise de l’image, de la communication, dès l’instant où il en avait l’occasion, l’irlandais a su se construire son image de pseudo flambeur, sûr de lui, et même prédicateur à ses heures perdues. Peu importe le combat, il est prêt à affronter n’importe qui, n’importe quand. L’UFC et Conor McGregor sont l’alliance parfaite. L’alchimie est cohérente à l’exception qu’au fil du temps, c’est l’irlandais qui a commencé à dicter les règles et non l’inverse. Sa légitimité à tout obtenir vient de là.

Cela fait déjà quelques années que McGregor réclame le combat contre Mayweather. On en est même à se poser une question : et si le but de l’irlandais n’était pas, au final, d’affronter Mayweather depuis le début ?Pourquoi demander ce combat ? L’argent ? Oui, même s’il ne se fera jamais autant avec l’UFC il avait de quoi vivre tranquille pendant plusieurs années.

McGregor veut être plus, il veut être une icône, être canonisé. Le seul moyen d’arriver à ses fins c’est d’affronter une figure populaire que beaucoup admirent (du moins pour ce qu’il fait sur le ring, pour le reste…). Il veut marquer son temps. En affrontant l’américain, c’est bel et bien lui qui a tout à gagner.

Déjà d’un point de vue financier. On parle d’un chèque de 180 millions de dollars sans les à-côtés que l’on doit ignorer. Il sera également libre d’avoir son propre équipementier sans être obligé de porter du Reebok (deal UFC).

D’un point de vue notoriété aussi. Celui qui fut classé parmi les 100 personnes les plus influentes dernièrement, battre Mayweather lui ferait atteindre des sommets qu’il n’aurait jamais imaginé atteindre. Vaincre Money, c’est accroître son côté mainstream et devenir iconique.

L’architecte du système

Floyd Mayweather Jr est concrètement le roi du système. Il règne sur le monde la boxe depuis ses débuts en 1996. Trois victoires aux Golden Gloves, une médaille de bronze à Atlanta en 1996 et aujourd’hui 49 victoires pour 0 défaite. Celui que l’on prénomme Money, domine l’univers du ring que ce soit par son style ou même de par sa manne financière. Par exemple, il a gagné la modique somme de 210 millions de dollars lors de son combat face à Manny Pacquiao.

Contrairement à McGregor, Mayweather est quasiment né sur un ring. Son père, Floyd Mayweather Sr, a été plusieurs fois champion du monde ainsi que deux de ses oncles, Jeff et Roger Mayweather. Floyd Mayweather Jr est un pur produit du système. À l’inverse de McGregor qui est parvenu à renverser la vapeur et à dicter ses propres règles, l’américain s’est forgé au moule afin d’en tirer le plus de profit. Quand on voit son palmarès, son compte en banque et tout ce qu’il a accompli, pourquoi accepter un tel combat ?

Pour l’argent ? Certainement pas. Il est plus riche que riche. Il pourrait racheter l’UFC et les parents de Dana White en cash et sans emprunt. Pour la notoriété ? Peu probable. Il est considéré par plusieurs comme étant le meilleur boxeur de tous les temps.

McGregor l’attaque depuis de nombreuses années sur son terrain : la hype. Il n’a cessé de l’apostropher en le jugeant sur son style, son “background”. Petit à petit l’irlandais a gagné ses galons de prince du système et en provoquant Mayweather son objectif est clair : détrôner le roi. McGregor veut marquer son temps et l’Histoire. Il veut prouver qu’il est le plus grand.

Personnellement, ce combat me semble surréaliste. Les deux combattants ne jouent pas dans la même cour. Malgré les qualités qui lui sont dues, McGregor ne possède pas toute l’expérience de Mayweather. Il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître toutes les qualités qu’il possède : vif, précis, rapide, endurant. Chaque coup est (presque) mortel à chaque fois et ses adversaires peinent à le toucher. McGregor à un point faible : son cardio, et sa mâchoire en est la conséquence directe. Il en avait d’ailleurs fait les frais lors de son premier combat face à Nate Diaz !

Un combat de boxe dure 36 minutes. Le plus long affrontement que McGregor ait connu fut de 25 minutes face à Nate Diaz. 11 minutes qui feront toute la différence. Mayweather à l’habitude d’aller jusqu’au bout de ses combats ce qui n’est pas forcément le cas de l’irlandais qui fera tout, à mon avis, pour remporter le combat dans les premières reprises. Mayweather, à son habitude, fera tout pour garder la distance et aller jusqu’à la décision. Un KO pour McGregor serait terrible, car bien que nous pourrions lui louer le fait d’avoir provoqué Mayweather il restera comme étant sa 50e et dernière victime.

Battre Mayweather permettrait à McGregor d’atteindre les sommets balayant d’un revers de gants toute la dynastie Mayweather. D’un autre côté, battre McGregor ne ferait qu’accentuer la légende de Money en envoyant un message clair à toutes les personnes souhaitant l’affronter : Don’t fuck with me.

À l’heure actuelle, je le vois plus dans la posture de Chuck Wepner lorsqu’il rencontra Muhammad Ali. Peut-être parviendra-t-il à le blesser, voir le mettre knock-down une fois, sait-on jamais, mais réussira-t-il à choquer le monde comme le répétait inlassablement Ali après sa victoire contre Sonny Liston?

N’oublions pas que c’est McGregor qui vient sur le terrain de Mayweather et non pas l’inverse. L’américain a l’avantage de recevoir « à domicile ». C’est lui qui dicte les règles. D’ailleurs, il fut le dernier à signer le contrat. Ce sont des petits points, mais qui font toute la différence dans l’approche du combat.

Une chose est certaine, Mayweather est un être de chair et de sang et comme dirait le Major Dutch dans Predator : “S’il peut saigner, alors on peut le tuer”.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here