Houston Rockets NBA Chine

Daryl Morey, General Manager des Houston Rockets, a eu le malheur de tweeter ce dimanche. Depuis, c’est la pagaille entre la Chine et la NBA.

Sur Twitter, le General Manager des Houston Rockets Daryl Morey a apporté son soutien aux protestations antigouvernementales de Hong-kong. Depuis, c’est le chaos entre la NBA et la Chine. Ayant depuis supprimé le tweet et s’étant excusé, le dirigeant voit que le marché chinois peut brutalement se refermer. Le propriétaire des Houston Rockets, Tilman Fertitta a même réagi sur Twitter pour tenter de contrôler l’incendie : « Ecoutez, Daryl Morey ne parle pas au nom des Houston Rockets. Notre présence à Tokyo est uniquement centrée sur la promotion de la NBA à l’international et nous ne sommes pas une organisation politique. »

Malheureusement pour la franchise, rien n’y fait. Si la NBA a aussi tenté d’éteindre l’incendie par communiqué, certains ont remarqué un ton différent entre la version anglaise et chinoise. Le communiqué chinois condamnant plus sévèrement Morey. Depuis l’organisation a précisé que la version anglaise était la version officielle de la NBA.

Parmi les franchises les plus populaires en Chine, grâce à Yao Ming, les Houston Rockets, voient les portes du marché chinois se refermer. Ainsi, Tencent, le propriétaire des droits de la NBA en Chine sur le digital, va tout simplement arrêter de diffuser les rencontres des Rockets. Selon le Wall Street Journal, la CBA (Chinese Basketball Association), présidée par Yao Ming, a quant à elle décidé de rompre tous ses liens avec les Rockets… Les sponsors chinois de la franchise ont de leur côté mis ces partenariats en pause.

Les excuses de la NBA ne passent pas non plus auprès d’une partie des hommes politiques américains. L’organisation comme les Houston Rockets se retrouvent dans une situation compliquée. Selon John Gonzalez, de The Ringer, l’emploi de Daryl Morey au sein des Rockets aurait même été un temps en danger. Il sera intéressant de voir comment la situation va évoluer les prochains jours…

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here