NHL 2019 2020

Ça y est ! Après plusieurs mois d’attente, la NHL reprend enfin ses droits. Voici 5 questions que l’on se pose à l’entame de cette saison 2019-2020 qui s’annonce passionnante.

Le Tampa Bay Lightning va-t-il à nouveau marcher sur la saison régulière ?

Lors de la dernière saison régulière, le Lightning de Tampa Bay avait littéralement marché sur la NHL tout entière. Bien qu’il ait ensuite déçu en playoffs, en perdant 0-4 face aux Blue Jackets au premier tour des playoffs, leur saison reste historique. Avec 128 points et 62 victoires pour 20 défaites, le Lightning a égalé les Red Wings de Détroit, aussi auteurs de 62 victoires en 1995-1996. Une saison gravée dans les annales, donc, qui a aussi été l’avènement de plusieurs joueurs. Avec un Nikita Kucherov (26 ans) en feu qui a été élu MVP et meilleur pointeur de la saison régulière (128 points en 82 matchs), un Steven Stamkos (29 ans) toujours aussi bon quand il ne se blesse pas (98 points en 82 matchs), un Andrei Vasilevskiy (25 ans), jeune gardien qui a montré qu’il avait tout d’un grand, élu meilleur gardien (trophée Vézina) et une armada d’excellents joueurs de complément (Brayden Point, Yanni Gourde, Victor Hedman et j’en passe), le Lightning a écrasé la concurrence lors de la saison 2018-2019.

Pour cette saison, la 2019-2020, tout laisse à penser que l’équipe floridienne fait encore partie des meilleures équipes de la grande ligue. En effet, l’effectif n’a presque pas bougé et reste jeune. Avec deux des meilleurs attaquants (Stamkos et Kucherov), l’un des meilleurs défenseurs (Hedman) et l’un des meilleurs gardiens (Vasilevskiy) du monde, la base est plus que solide. Par ailleurs, la franchise basée à Tampa aura à coeur de prouver que le sweep de l’année passée face aux Columbus Blue Jackets n’était qu’un mauvais pas. De là à dire qu’ils vont réitérer la saison historique de l’année passée, il y a un pas, mais on ne court pas de grand risque à dire que le Lightning va encore faire partie des meilleures équipes de la saison régulière.

Qui pour le Rookie of the Year ?

La Draft 2019 de la NHL a été riche et on se demande déjà quel rookie va sortir du lot et remporter le titre de Rookie Of the Year (ROY) pour sa première expérience en NHL. Évidemment, deux de tous ces rookies sont déjà considérés comme grandissimes favoris. Ces deux rookies ne sont autres que les deux premiers choix de la dernière Draft, Jack Hughes (#1, New Jersey Devils) et Kaapo Kakko (#2, New York Rangers). Deux joueurs sensiblement différents que les spécialistes observent et comparent depuis bien longtemps.

Pour l’instant, le combat pour le premier choix de la Draft a été gagné par le prodige américain Jack Hughes, mais le buteur finlandais Kaapo Kakko n’a pas dit son dernier mot et compte bien être élu ROY au terme de la saison. Pour nous, Kaapo Kakko part avec une longueur d’avance sur l’attaquant Jack Hughes. Déjà plus puissant physiquement et ayant déjà joué plusieurs saisons en Liiga (D1 finlandaise), Kakko paraît mieux préparé pour la NHL que le virtuose américain. Son expérience chez les pros va lui servir et il nous paraît le mieux armé pour cette première saison. Cependant, cela ne signifie pas qu’il fera forcément une plus grande carrière que son rival.

Pour les autres rookies, même s’ils paraissent assez clairement moins bons que Hughes et Kakko, on vous conseille de suivre attentivement les saisons de Kirby Dach (#3, Chicago Blackhawks), Alex Turcotte (#5, Los Angeles Kings) et Trevor Zegras (#9 Anaheim Ducks). Attention aussi à ne pas oublier les joueurs draftés dans d’autres années, mais qui n’ont pas encore joué une saison complète en NHL, donc encore considérés comme rookies. On pense à Cale Makar (#4 en 2017, Colorado Avalanches), Quinn Hughes (#7 en 2018, Vancouver Canucks) ou même le français Alexandre Texier (#45 en 2017, Columbus Blue Jackets).

Une sacrée affaire à suivre et une bataille pour le ROY qui s’annonce déjà passionnante !

Quelle équipe va se révéler lors de cette saison ?

Chaque année, quelques équipes créent la surprise et sortent une saison que personne n’attend. L’année dernière, les Carolina Hurricanes ou les New York Islanders avaient quelque peu étonné la planète hockey en se qualifiant, assez aisément, pour les playoffs. Alors, quelle sera l’équipe qui va se révéler lors de cette saison 2019-2020. On a, évidemment, quelques idées des équipes qui peuvent se révéler par rapport à la saison passée.

Parmi elles, les Rangers et les Devils, deux équipes qui ont énormément de hype dans le monde du hockey. Un engouement justifié pour ces deux équipes qui ont respectivement les phénomènes Kakko et Hughes (voir au-dessus). Mais cela ne s’arrête pas là. Pour les Rangers, la pause estivale a fait du bien et il y a eu du mouvement. En ajoutant la star Artemi Panarin à l’effectif, c’est toute la Big Apple qui gagne, à nouveau, beaucoup d’espoir. Avec le russe pour guider l’attaque et le rookie finlandais pour planter, la saison peut s’annoncer belle à New York et on les voit bien retrouver des couleurs après une triste saison 2018-2019.

Pour les Devils, le constat est, à peu de chose près, le même. En draftant Jack Hughes en première position et en ajoutant P.K. Subban à l’équipe, c’est une nouvelle vague de joueurs qui surfent sur le New Jersey. Leur association avec les stars Hischier et Hall s’annonce explosive et le management des Devils ne s’est pas arrêté là cet été. En amenant aussi Wayne Simmonds et Nikita Gusev (meilleur pointeur de KHL), le front office prend des risques qui peuvent s’avérer payant si l’équipe commence à tourner. On ne serait, là encore, pas étonné si les Devils retrouvent les playoffs après quelques années de grande déception.

Autre équipe qui peut étonner, peut-être encore moins attendue, les Panthers de Florida. Les Panthers sortent de trois saisons moyennes, sans playoffs, mais avec du positif. Avec des joueurs prometteurs (Ekblad et Barkov) et des leaders solides (Huberdeau, Trocheck), les Panthers peuvent se targuer d’avoir un groupe profond, bien que peu clinquant. En y ajoutant, cet été, le gardien des Blue Jackets de Columbus, Sergei Bobrovsky, les Panthers continuent de recruter intelligents. Et ce, pas seulement, du côté des joueurs, puisqu’un nouvel Head Coach arrive, Joel Quenneville, légende du coaching. L’entraîneur canadien connaît avec les Panthers une quatrième équipe NHL et prend les commandes d’un projet ambitieux. À voir comment tournera la saison des Floridiens, mais elle peut très vite devenir plus belle qu’on s’y attend.

Gardez donc un oeil sur ces trois équipes pour la saison à venir ! Pour vous, laquelle est la plus parée à faire une excellente saison ?

Les Blues vont-ils assumer leur nouveau statut de champion ? 

C’était le 12 juin dernier, les Blues étaient sacrés champions NHL. Une surprise énorme pour ceux qui avaient été derniers de la NHL lors de cette même saison 2018-2019. Il va maintenant s’agir d’assumer ce nouveau statut de champion NHL 2019. L’équipe n’a sensiblement pas bougé et il faudra repartir avec un groupe qui va devoir à apprendre à gérer ce nouveau statut.

Gérer la pression, cela va être l’un des grands défis de Jordan Binnington. Leur gardien, rookie sensation des playoffs l’année dernière, qui les a emmenés au titre, sera attendu au tournant et devra gérer les attentes placées en lui. Pour les autres, tels que Tarasenko (27 ans), O’Reilly (28 ans) ou autre Pietrangelo (29 ans), ils restent des joueurs expérimentés, forts de carrières riches et intenses. Pas de grands doutes sur ces joueurs-là, donc.

Si le gardien suit, on ne se fait pas trop de soucis pour eux, même si on les voit mal jouer les tout premiers rôles en saison régulière. De toute façon, et ils l’ont prouvé l’année dernière, c’est en playoffs qu’il faut performer.

Connor McDavid va-t-il emmener les Oilers en playoffs ?

En la personne de Connor McDavid (22 ans), la mythique franchise des Oilers tient certainement le meilleur joueur actuel de NHL. Individuellement, le garçon sait tout faire et est la figure de proue d’Edmonton depuis maintenant 2015. Depuis ses débuts dans la grande ligue, l’attaquant canadien a déjà tout raflé et collectionne les récompenses (MVP, meilleur pointeur…). Pourtant, les résultats collectifs peinent à arriver et une réelle attente se fait ressentir. Manquant les playoffs lors des deux dernières saisons, Connor McDavid va s’atteler à faire retrouver le goût des séries éliminatoires aux siens.

L’exemplaire capitaine des Oilers n’aura pas la tâche facile, puisque les Oilers naviguent quelque peu vers l’inconnu. Les fans voulaient du changement, ils en ont eu, puisqu’un nouveau Head Coach est arrivé. Plutôt de bon augure pour réveiller cette équipe qui déçoit quelque peu depuis deux saisons. Les Oilers ont aussi tradé Cam Talbot, leur gardien depuis plusieurs années, qui alternait le bon et le moins bon. Mikko Koskinen et Mike Smith auront la difficile tâche de le remplacer. Un pari qu’il fallait prendre pour la franchise canadienne, en quête de renouveau à ce poste.

En ce qui concerne Connor McDavid, on est, à peu de chose près, sûr qu’il saura refaire une saison dantesque, à plus de 100 points, s’il ne se blesse pas. Maintenant, il se doit d’emmener les siens en playoffs et de les tirer vers le haut. Avec son compère allemand Leon Draisaitl, ils auront à coeur de retrouver les séries éliminatoires et sont capables du meilleur. La tâche s’annonce quand même compliquée tant l’équipe n’a pas de certitude, mais avec ces deux-là, tout est possible.

Connor McDavid est-il un véritable leader, est-il le successeur de la légende Wayne Gretzky ? La saison 2019-2020 nous le révélera peut-être !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here